L'apprentissage de l'anglais aux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

They love english

Enfin en tout cas, c’est l’objectif.

Leur faire aimer les langues étrangères en général, l’anglais pour commencer. On dira que ça sera déjà merveilleux.

J’ai le souvenir d’avoir ramé au collège et au lycée. Mon déclic a eu lieu l’été d’avant ma Terminale grâce à un séjour de 3 semaines en immersion dans une famille américaine. J’ai découvert l’Amérique mais Christophe l’avait fait avant moi. J’ai donc surtout eu une révélation : je comprenais bien ce que l’on me disait et surtout à l’inverse : on comprenait ce que je baragouinais (du verbe baragouiner, 1er groupe). Même avec l’accent le plus pourri de la Terre. C’était miraculeux. Je parlais anglais, et j’aimais enfin ça. Il était temps.

Une chose est sûre, depuis, l’anglais n’a cessé de prendre une place importante dans nos vie, surtout professionnelle et cette langue est ainsi devenue plus qu’indispensable. Cependant, même si la langue anglaise est ENFIN enseignée dès le primaire à l’école : 1h par semaine, cela ne suffit clairement pas ! (mais c’est déjà ça hein)

Alors ici on fait quoi pour faciliter l’apprentissage mais surtout pour faire aimer l’anglais aux enfants ? J’ai écrit récemment un  article pour le blog de SpeakyPlanet où je parle de notre rapport à l’anglais et de ce que l’on met en place à la maison.

Je raconte notamment, vous verrez, notre échec à mettre les dessins animés des enfants en anglais dès leurs plus jeunes âges (on vient juste enfin de s’y mettre… avec les sous-titre en français, ça râle, mais finalement, ils comprennent puisqu’ils regardent en boucle les mêmes films !), et l’arrivée de leur babysitter anglophone (un vrai succès cette fois !)

En 2012, j’avais écrit un petit billet récapitulant adresses, livres, applications et sites internet, je vais le compléter aujourd’hui avec mes dernières trouvailles.

home-illu3Une application iPhone pour les enfants de 5 à 10 ans : Pili Pop. Je me suis abonnée pour 1 an, car les enfants ont vraiment accroché durant la semaine de test, ils jouent régulièrement depuis 3 mois déjà je crois, c’est ludique, ils « travaillent » à la fois l’écrit, l’oral et la compréhension orale. Encore une fois, l’idée est vraiment de les familiariser le plus possible avec l’anglais, que leurs oreilles entendent ces sons différents et décodent de plus en plus de petits mots ou expressions courantes.

 

Un nouveau centre d’éveil à l’anglais pour enfants (des non scolarisés à 12 ans) à Paris (5e) : Kidiesclub. Je ne l’ai pas encore testé – normal puisqu’il ouvrira en fait à la rentrée de septembre 2015, mais j’irai le voir et je vous en reparlerai à l’occasion sur Paris des Parents. Ecole, qui me rappelle Kids&Us dont j’avais déjà parlé et qui s’est largement développée depuis. Souhaitons le même destin à Kidiesclub. Je pense en effet qu’il y a de la place pour tout le monde – si sérieux bien sûr – sur ce marché !

Une plateforme webSpeakyPlanet. J’ai en effet la possibilité, suite à mon article, de tester leur offre. J’ai donc mis les enfants dessus, sachant déjà que je n’aime pas trop ce type de support web à la base, car… cela monopolise l’unique ordinateur de la maison. Oui, je fais ma radine. Mais je vous explique le contexte ! La plateforme propose « uniquement » aux enfants apprentis de JOUER. On retrouve donc un choix de plusieurs petits jeux en flash avec différents thèmes. Durant le jeu, l’enfant entend les instructions en anglais et peux aussi les lire en sous-titre en français. Il y a plusieurs niveaux possible : débutant, moyen et avancé, en gros cela correspond à du CE1, CE2, CM1 mais certains jeux sont accessibles dès la maternelle et jusqu’à la 6e. L’enfant joue, cumule des points, gagnent – ou pas – des médailles et peut se retrouver dans un classement général et hebdomadaire. Il a accès également à un dictionnaire où il retrouve tous les mots appris. Quant à nous les parents, nous pouvons « surveiller » son temps de jeux, son niveau et le détail de ses apprentissages. Très ludique donc. Et cerise sur le cake, on me souffle dans l’oreillette que SpeakyPlanet est dispo depuis peu sur tablette !!

speakyplanet

Et chez vous, qu’utilisez-vous ? Avez-vous des outils à me conseiller ou à me déconseiller d’ailleurs !?

9 commentaires

  1. Coucou, moi pas encore (la plus grande a 6 ans) mais j’en profite pour m’informer car je trouve que la familiarisation avec l’anglais est faible au CP… elle me chante qqes chansons, enfin baragouine (^^).
    Quand à moi, je regrette un peu de ne pas le parler mieux que ça….

  2. Nous ça va être notre occupation à notre retour. Les enfants ont beaucoup joué avec l anglais durant notre semaine. Mimi n’a aucune honte à baragouiner pour Loulou un peu plus de difficulté. Sauf pour commander un milkshake. L appel de la bouffe en fait 

  3. Moi je suis complètement bilingue mais comme je suis française, je ne me sens pas « legit » pour utiliser une expression bien anglaise, pour parler anglais à ma fille.
    Je lui ai quand même acheté 2 ou 3 livres, et une copine anglaise lui a offert pour Noel plusieurs « Little Miss » (les livres Monsieur Madame) en anglais. Pour l’instant elle traie un peu les pieds donc je ne force pas. Disons que le moment venu elle aura à disposition toute ma bibliothèque ou dvdthèque en anglais, ce sera déjà pas mal!

  4. C’est out l’anglais, faut passer au chinois direct  :mrgreen:
    Moi j’ai toujours eu des super notes et sans mettre le pied en Angleterre ou aux US avant la fac lol
    et côté niveau des enfants je crois que mon petit en GS dépasse ma grande en CM1 en langage courant mais ma CM1 sait dire « le symbole de l’Ecosse est le chardon » super utile non ?
    (ma CM1 n’a pas fait sa GS dans la même école).

  5. Une heure d’anglais en primaire… Mouarf, hihih hahaha  :D :D :D  Merci pour ce bon fou rire. En effet, on enseigne l’anglais sans formation si ce n’est nos cours du bac (plus de 20 ans pour moi). Enfin bref vive l’éducation nationale…

  6. Coucou! Alors en tant que prof d’anglais je + sur le fait de regarder les films en V.O., ça peut aller assez vite, surtout si le sujet les intéresse. Pas assez que pour former des bilingues, bien sûr, mais pour moi une langue ça se commence à l’oreille, pas à la conjugaison ou aux dictées. Chez nous, notre grand est passionné de magie et il regarde des vidéo Youtube en anglais, il m’a épaté par ce qu’il a déjà retenu. Les chansons peuvent être un bon stimulant aussi, pour ceux qui aiment. Les programmes de la BBC, pour un anglais « pur » et so British. Enfin, le nec plus ultra pour moi est le séjour sur place dans une famille et une école… mais ça j’imagine que c’est encore un peu tôt! (pour les miens aussi, d’ailleurs!!! mère poule, moi???) L’important: ne pas (trop) forcer et essayer de supprimer la « peur de la faute » (maladie très francophone, j’ai l’impression…) Y’all have fun! (ça c’est pas British, par contre, plutôt texan…) :)

  7. Quand j’étais étudiante, j’ai fait mon stage de fin d’études aux Pays-Bas. Là bas, tout le monde parle parfaitement anglais parce que les films sont diffusés en VO sous-titrée à la télévision. Je trouve que c’est allier l’utile à l’agréable : le film n’est pas dénaturé pas le doublage et on apprend l’anglais.
    Je voudrais essayer d’appliquer cette « méthode » pour mes enfants.

    C’est encore tôt car mes filles ont seulement (presque) 3 ans et (presque) 5 ans.
    Mais on regarde des épisodes de Peppa Pig en anglais parfois. Ensuite, on essaiera Charlie and Lola.
    Quand elles sauront (bien) lire, on regardera les films en VO sous-titrée.
    On n’aime pas trop les voir sur les écrans mais l’anglais est la seule exception à la règle.

    Je ne sais pas si ça va fonctionner, c’est pour ça que je trouve l’expérience des autres très intéressante. Donc merci pour cet article.

  8. Je trouve votre article très intéressant. Mes enfants (8 et 10ans) sont à moitié bilingues en Espagnol (ils le parlent et lisent même si l’écriture n’est pas encore bien intégrée) Sinon, petit à petit j’ai rajouté l’anglais. Ils ont suivi une semaine d’immersion en Irlande l’année dernière et pour ne pas perdre ce qu’ils avaient appris lors du séjour, nous avons programmé 2h des cours particuliers à la maison les mercredis. Chez nous, l’apprentissage d’autres langues est devenu plus qu’une nécessité une expérience de vie. Mes enfants en son conscients et ils ont compris que cela leur permet de rencontrer des gens provenant d’autres horizons, de découvrir d’autres cultures et d’autres pays mais surtout c’est le meilleur moyen de communiquer avec l’autre moitié de leur famille! :)

  9. Bonjour,
    Félicitations pour ce blog intéressant.
    Je suis aussi parisien avec 2 enfants (de 7 ans et demi)
    Je me demandais au sujet des films en VO  : sans sous titres ? Avec ? Si avec: en français ou en anglais ?
    Perso en tant qu’adulte je préfère vo st vo, mais pour des enfants suis pas certain…

    Merci !

Laisser un commentaire

:) ;) :D :P :o :S :angry: :( :? :| :x 8) :cry: :kiss: :angel: :evil: :mrgreen: :arrow: :idea: :?: :!: more »

 
Top