Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Pourquoi tant de haine ?

Hier, c’était pas le jour….
Passe le réveil massacrant et le lever du corps impossible, ça c’est habituel.
Passe également la bavouille de choupinou sur le pull tout propre, 15 secondes avant de partir, ça aussi c’est normal.

8h30 : je décide de mettre mes nouvelles lunettes dans l’ascenseur, je me regarde consciencieusement …… « ahhhhhh » que vois-je ! là sur mon front c’est quoi ça ??? !!! 3 horribles rides !!!! Mais d’où elles viennent ???? ça fait 2 ans que j’ai 30 ans et franchement jusqu’à présent je trouvais que m’en sortais plutôt bien. Journée flinguée. Lunettes remisées dans mon sac, là où elles étaient bien.

12h : déjeuner à la cantine et remarque du collègue sympa : « t’as mauvaise mine ! Les nuits sont courtes ? » (grgrgrgrgrgr ba non justement je viens d’en passer une super bonne là ça se voit pas ?). Repas flingué, ça tombe bien c’était pas bon de toute façon.

16h  : évidemment j’ai faim. Je pars donc à l’assaut de la « machine interdite », plus connu sous le nom de distributeur automatique de bouffes. Je jette mon dévolu sur une barre de céréale (celle qui a l’air la moins chargée en calories, colorant, et autres cochonneries), j’ouvre mon porte monnaie et je bénis comme il se doit ma dernière pièce d’1 €. Evidemment, vu que c’est LA journée : la pièce ne passe pas… 1 fois, 2 fois, 3 fois….. c’est un gag ou quoi ?? Donc là vous imaginez une grande blonde bien propre sur elle, avec sa jupette et son petit pull assorti en train de gratter frénétiquement sa pièce sur la paroi de la machine quand arrive le cadre sup’, sourire de winner au lèvre « je peux vous aider peut-être »…. Ouais merci, t’as pas une pièce ? La mienne est fausse j’te l’échange… Augmentation flinguée.

18h : ce soir je mérite bien de sortir « tôt ». Dehors : il pleut ! super… je savais bien que j’avais oublié un truc ce matin… le parapluie… je décide donc de prendre le bus…. Celui là même que je vois passer devant mon nez tout en y pensant… zen zen… j’ai donc le temps d’attendre, je vais en profiter pour avancer jusqu’au prochain arrêt à pieds. Un peu de sport pour faire passer la barre de céréale ça fera pas de mal.
30 secondes plus tard, le 2e bus me passe devant ….là ça commence à moins me faire marrer.  Surtout que du coup, en toute logique le prochain c’est pas pour maintenant !
Je décide donc de faire mes petites courses en 5 minutes top chrono chez franprix, je ressors, l’arrêt du bus est à 20 mètres et… le 3e bus, loupé, à 50 mètres…
Une sensation de haine profonde m’envahit, j’ai froid, il pleut, j’ai mon sac de course qui commence déjà à donner des signes de faiblesse… je poursuis mon chemin à pieds en me réjouissant d’être partie de bonne heure et de ne pas habiter trop loin. L’optimisme c’est le secret des mamans !

18h29 : suis à la maison, super nounou me tends choupinou, j’arrive à négocier d’enlever mes bottes et de poser ma baguette. J’apprends qu’il a très peu dormi, qu’une dent le gêne, en effet, il a les yeux explosés, la soirée ne fait que commencer !

Il y a des jours comme ça, rassurez-moi pour vous aussi hein ?

1 commentaire

La garde d’enfants (1er épisode : la crèche)

crèche à parisJe démarre aujourd’hui une série consacrée à la garde de nos chères petites têtes blondes ou brunes d’ailleurs, le problème est le même.

Mamans parisiennes serrons-nous les coudes ! Souvenirs plus ou moins récents, mais je pense que certaines se reconnaîtront… n’hésitez pas à vous lâcher sur les commentaires, ça défoule !

Débutons donc par le commencement (Excusez du peu !) : il était une fois une maman enceinte de 6 mois.
Pour celles qui auraient oubliés, la maman enceinte est dans la majorité des cas, une maman heureuse, son petit bout grandit en elle, elle commence à le sentir bouger, il va lui apporter la joie, le bonheur, l’accomplissement de toute une vie de femme, (faites moi penser à y revenir justement…) bref, tout va bien !
Certaines sont un peu plus inquiètes, d’autres, bien averties, pensent déjà au fameux mode de garde. Car il est bien difficile de l’oublier, tout le monde y allant de son petit commentaire en voyant notre ventre s’agrandir : « c’est merveilleux, mais vous allez continuer à travailler ? » (ba oui ma bichette, ma vie ne va pas s’arrêter à la naissance du bibou), « et comment tu vas le faire garder ? », « tu as une place en crèche ? » « ma gardienne connaît bien la femme de ménage de l’adjointe au maire pour la petite enfance !! Je lui en parlerai »…
C’est donc dans ces conditions euphoriques et encore loin de s’imaginer ce qui l’attend que la maman commence dès le 5e mois de sa grossesse à prendre son petit téléphone pour demander un rendez-vous à sa mairie.
Là, en général, une attachée de mairie charmante vous donne un rendez-vous après avoir pris grand soin de vous rappeler qu’il n’est pas possible de venir avant le fameux 6e mois de grossesse (« Ouais, vous en êtes à combien ? » – comprendre ici à combien de mois de grossesse). Ceci d’une manière si agréable que vous avez hâte de vous y rendre afin de faire connaissance avec celle qui vous aidera à comprendre le fonctionnement de la crèche, le calcul des tarifs et qui prendra sans aucun doute, vous en êtes sûre, le temps de papoter 5 minutes avec vous sur le bonheur qui vous submerge et les doutes qui vous assaillent sur la reprise ou non de votre activité salariée.

Je vous arrête net : même pas en rêve !
Lorsque le jour et l’heure du rendez-vous arrivent, vous vous traînez jusqu’à la mairie, emportant avec vous votre bidon qui commence sérieusement à peser, vos nausées qui ne vous quittent plus et votre sciatique qui vient de faire amie-amie avec vos pieds gonflés.
Vous êtes à l’heure, vous vous demandez encore comment vous avez fait, eh bien rassurez-vous, vous allez avoir au moins ¾ d’heure pour vous le demander, en patientant confortablement (si vous avez réussi à choper 1 des 4 chaises non bancales) en « couloir d’attente ». Parce que la fameuse attachée de mairie qui donne les rendez-vous, il n’y a pas qu’à vous qu’elle a donné rendez-vous à 10h mais à 5 autres futures mamans, et comme vous êtes arrivés pile à 10h, les 4 autres mamans elles ! (Futures mères parfaites…) sont arrivés en avance et vous n’avez plus qu’à ATTENDRE…
Ca va quand vous êtes en ARTT ou en arrêt maladie mais quand vous devez ensuite retourner au bureau où déjà le chef commence sérieusement à trouver que vous abuser à vous traîner tous les jours…. Les boules !

Et puis le moment tant attendu arrive, c’est votre tour ! Vous avez trouvé que les 4 autres mamans étaient restées longtemps (environ 15 minutes chacune), mais avec vous bizarrement ça ne prends que 5 minutes : à peine le temps de vous asseoir, une dame se présente comme la directrice de la crèche machin chose, et vous assomme de pseudo questions/explications :
– « vous avez fait votre choix : 3 crèches collectives et 1 crèche familiale ? » (ah ba non, j’avais pas la liste… euh… je vais regarder… ah non j’ai pas le temps là, d’accord…. Ah finalement j’aurai pu faire un truc de bien en attendant mon tour !)
– « vous savez la différence je suppose ? » (euh non, justement je pensais que….)
– « vous avez vos feuilles d’imposition ? fiches de salaire, justificatif de domicile ? » (oui sergent !)
– « ok, voila, ça c’est pour vous, la copie de votre demande, voyons vos papiers… »
C’est là que vous arrivez tout de même à en placer une et vous demandez avec votre plus grand sourire :
– « et j’aurai la réponse quand ? »
– « oula ! (c’est vrai qu’elle est difficile ma question) ba il y a une session en mai et une autre en septembre, ensuite c’est au cas par cas en fonction des places qui se libèrent… »
Ok, on y croit…plus pour longtemps :
– « mais bon là faut pas rêvez ma bonne dame, avec vos deux salaires, vous pouvez vous payer une nounou à domicile ! »
Ah ba oui en effet, l’Homme et moi sommes privilégiés, nous avons 2 salaires (dont un merdique et un correct) mais de là à se payer une nounou, on va bouffer des nouilles pendant 3 ans et acheter des vêtements d’occasion sur ebay !

À SUIVRE…

——————

AIDE MAMAN  – trouver une place en crèche :
Un lien : le site de la ville de paris

Des astuces de mamans :
Au rendez-vous, n’oubliez pas vos différents documents : dernières fiches de paies et derniers avis d’imposition pour les 2 parents et votre choix des 4 crèches.
Faites bien votre choix en prenant en compte la localisation géographique (proche de votre domicile, ou du métro qui vous intéresse), mais aussi questionnez des mamans sur la qualité des établissements, prenez le temps d’aller regarder ce qu’il s’y passe avant.
Une fois la préinscription faite : téléphoner 1 mois après aux crèches pour vous faire confirmer la bonne réception de votre dossier et renouveller votre intérêt.
Dès que bébé se pointe : envoyer par courrier l’attestation de naissance et une confirmation de demande de place.
Ensuite : ne lâchez pas l’affaire ! Téléphoner, demander un rendez-vous avec la directrice pour visiter les lieux, prenez rendez-vous avec l’adjoint au maire et puis faites jouer vos éventuelles connaissances ! Une maman m’a même conseillé d’aller pleurer à la mairie… je vous laisse essayer !

13 commentaires

 
Top