interview - e-Zabel, blog maman parisienne

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

interview

Bonne fête PAF le P.A.F

Traditionnellement depuis 5 ans sur ce blog, j’accueille 1 blogueur papa à l’occasion de la fête des pères. Ma petite façon à moi de fêter une Bonne Fête aux Pères !

5 ans après Till The Cat, 4 ans après Pacco, 3 ans après Papacube, et 1 an après PapaLion, j’ai proposé à ce super « nouveau » papa blogueur, rencontré cette année (EN VRAI, eh ouais) de répondre à mes petites questions. Il a accepté (youhou), je vous laisse donc (re)découvrir PAF le P.A.F !

Paf-2.0

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombre de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)
Paf le P.A.F (père anonyme au foyer). J’ai quarante-quatre ans, deux gnomes : minus a cinq ans et demi, préado a douze ans et demi (préado est la moitié du temps chez nous et l’autre chez sa mère). J’habite à Paris dans le 11ème arrondissement.
Working papa ou Home papa ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?
Bien que mon pseudo réponde à la question, je précise. Je suis père au foyer depuis deux ans. Ravi d’avoir arrêté de travailler. Avant ça, j’ai bossé pendant une vingtaine d’années dans la distribution de produits informatiques et vidéoludiques au sein d’une entreprise qui fut agitatrice. Même si j’en tire une grande satisfaction, mon activité actuelle est assez peu reconnue par la société.
Une maman qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… ?
Elle aide beaucoup dans le temps qui lui est imparti. Sa spécialité est de nous nourrir, domaine dans lequel je brille peu, même si j’ai fait des progrès depuis deux ans. Comme elle travaille beaucoup, je m’occupe très majoritairement de la plupart des autres tâches ménagères.
Ton plus beau souvenir de papa (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)
J’aime pas les classements en général, je suis toujours nul pour dire mes films ou mes albums préférés, ben ça me fait pareil pour les souvenirs. Depuis deux ans, je passe beaucoup de temps avec les enfants et des bons moments, il y en a tellement que c’est impossible d’en mettre certains au-dessus des autres. La semaine dernière, j’ai fait de l’accrobranche avec le minus et c’était très agréable, parce qu’il est fier de réussir les trucs, parce que tu l’aides, c’est un chouette moment à partager. J’en avais fait avec préado l’été dernier et ça avait été super aussi et là, c’était à six mètres de haut avec tyrolienne de 70 mètres par dessus un étang.
Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions (bref, maintenant que tu es milliardaire et célébrissime, peux-tu nous
en parler un peu plus ?)
J’ai créé ce blog il y a un peu plus d’un an pour parler de mon quotidien de père au foyer. Au départ, je ne faisais que des gifs animés, mais l’exercice s’essouffle vite et j’ai progressivement écrit de plus en plus. Comme j’aime faire de la photo, j’y ajoute celles dont je suis fier. Je me disais que ça ferait un souvenir aux enfants qui pourraient lire ça plus tard, rigoler de ces anecdotes. Au fil de l’eau, c’est devenu un fourre-tout (je revendique l’absence de ligne éditoriale) dans lequel je mets tout ce qui compose ma vie, femme et enfants bien sûr, mais aussi musique, séries, films, jouets, coups de coeur (non sponsorisés) et coups de gueule en tous genres. Je n’ai pas d’ambitions.
Papa sévère, papa poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux « oui oui ma petite chérie »)
Alors là je dois avouer, je suis infoutu d’être sévère. J’y parviens un poil plus avec préado quand il est vraiment relou, mais ça ne va pas loin. En même temps, ils ne font jamais de conneries volontairement, j’ai pas souvent à faire preuve d’autorité.
Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de papa ?
Le lâcher-prise. J’entends par là me résoudre à ne pouvoir les protéger de tout et pour toujours. On ne peut pas leur éviter les cons, les méchants, les intolérants… Alors il faut leur apprendre du mieux qu’on peut à faire avec.
Champ libre : (vas y exprime-toi, lâche-toi, c’est le moment !)
Vraiment libre ? Ok, alors je vous invite à réfléchir avec une citation d’Anna Lappé : “À chaque fois que vous dépensez de l’argent, vous choisissez officiellement dans quel monde vous voulez vivre.” Nous sommes tous responsables de l’état dans lequel nous laissons la planète à nos enfants. Jeter un oeil à la page FB de Mr Mondialisation, juste histoire de changer de perspective, parce que s’informer correctement, c’est un bon début.

6 commentaires

Bonne fête Papa… Lion !

4 ans après Till The Cat, 3 ans après Pacco, 2 ans après Papacube, j’ai eu très envie de reprendre ma petite série de portrait en l’honneur des papas blogueurs que j’apprécie.

PapaLion ? Je vous conseille vraiment son blog si vous ne le connaissez pas encore. Je lui ai demandé de répondre à mon petit questionnaire et il a accepté. Ouf. C’est que je n’aime pas me faire rembarrer  :evil:

papalion

Bonnes fêtes à tous les papas ET bonne fête Papa Lion que j’accueille donc avec un grand plaisir ici même :

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombre de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police
nationale, vos papiers s’il vous plait)

Salut brigadière, mon nom est Lion, Vincent Lion. Vincent est mon vrai prénom, Lion est un des nombreux pseudos dont m’a affublé mon fils depuis qu’il est en âge de m’affubler. J’ai trente-cinq ans mais j’en fais vingt ; et encore je ne te parle pas de mon âge mental. J’habite dans le Midi mais je t’arrête tout de suite : non, ça ne justifie pas tout ce qui précède.

Working papa ou Home papa ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ? (genre pour les
paumées qui ne te connaissent pas encore… si si il y en a encore – les pauvres chut…)

J’ai choisi un métier qui me permet de rentrer pas trop tard et de passer du temps avec mes enfants, tu vois le genre ? Mes enfants sont ma priorité. Ma carrière est le cadet de mes soucis. J’aurais été père au foyer si ça avait été rémunérateur.

Une maman qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… ?

Avec la jolie et gentille Maman Lionne nous nous aidons comme nous nous aimons : beaucoup.

Ton plus beau souvenir de papa (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

J’ai beaucoup aimé emmener mon fils en vélo derrière moi, sur son petit siège. Je me retournais en permanence pour vérifier s’il était toujours arrimé, c’en est devenu dangereux. J’ai beaucoup aimé quand il s’est mis à pédaler seul, c’était il y a quelques semaines à peine. Je ne sais pas qui de lui ou de moi était le plus étonné d’avoir à remiser les petites roues. Ma fille a marché pour la première fois sur la plage, ce qui a eu son petit effet sur mon cœur d’artichaut. J’ai adoré ses premiers « merci papa », je les lui ai rendus. Voilà, quand mes enfants me disent « merci », je ne peux pas m’empêcher de leur répondre « merci à toi ». Mes meilleurs souvenirs, c’est tout ce que je leur ai appris. Ils croient tout ce que je leur dis et j’espère que ça durera.

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions (bref, maintenant que tu es milliardaire et célébrissime, peux tu nous
en parler un peu plus ?)

J’ai ouvert mon blog fin juin 2012. Michaël de Papa Cube m’a donné quelques conseils stratégiques pour avoir deux trois lecteurs, ça m’a pas mal aidé. Il est chouette, ce Papa Cube. Sur mon blog, il y a des instantanés, des petits coups de Polaroïd cadrés sur mes deux enfants. Depuis qu’ils sont arrivés, j’aime raconter ma vie. Il y a des moments anodins qui sont tout pour moi : les petits riens anecdotiques qui font le charme de la vie de papa et que tu finirais par oublier si tu ne les écrivais pas. Presque tout ce que je raconte est vrai. Je leur dois bien ça. Voilà, c’est pour mes deux enfants mais, tant qu’ils ne savent pas lire, ça me fait très plaisir de partager ça avec mes autres lecteurs.

Papa sévère, papa poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux « oui oui ma petite chérie »)

Papa poule ascendant lion. Ecoute, quand je demande à ma fille d’un air menaçant si oui ou non elle veut aller au coin, elle dit oui et y va en riant. Je ne suis pas sévère et quand j’essaie de l’être, mes enfants voient que je fais semblant. Quand ils mangent, il y en a partout. Ils ne disent pas toujours bonjour et la chambre est rarement rangée. Voilà.

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de papa ?

C’est très simple : en profiter assez. Ca va passer si vite. C’est comme une semaine au ski : j’ai à peine défait la valise que j’entrevois avec anxiété le retour. Du coup, je ne suis pas parti au ski depuis quinze ans.

Champ libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Isabelle, je kiffe ta petite tour Eiffel et ton bandeau rouge, hauts les cœurs, bonjour chez toi et chez vous tous, bienvenue chez moi, allez les Verts, à bas l’hiver, longue vie aux enfants et bonne chance aux futurs parents. Ca ira ?

Parfait ! Merci PapaLion, courez vite le découvrir !

13 commentaires

Bonne fête PapaCube !

Après Till The Cat et Pacco, cette année, en cette fête des Pères, j’accueille, avec un grand plaisir, un collègue de l’aventure « 9 blogueurs » : Papa Cube !!!!!!!!!
Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)

Alors… En ce qui concerne l’identité, je m’appelle Michaël. Mon pseudo est « Papa Cube » car j’ai 3 filles (une grande de 3 ans et des jumelles de 1an) : Je suis donc un papa « au cube », papa³… Marrant non ? La famille Cube est localisée en Ile de France et j’ai bientôt 35 ans.

Working papa ou Home papa ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ? (genre pour les paumées qui ne te connaissent pas encore… si si il y en a encore – les pauvres chut…)

Je suis un working papa, donc je ne suis que très peu à la maison… Et quand j’y suis, crois moi, je ne glande pas ! :D En dehors de ça mon loisir favori quand mes filles dorment est de m’occuper de mon blog Papacube. Cela me permet de partager des anecdotes sur mes trois filles avec d’autres parents (ou tout autre personne qui se sent concernée par le sujet !)

Une maman qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… ?

Maman Cube a arrêté de travailler à la naissance des jumelles pour s’occuper de nos 3 filles. Elle gère tout en semaine, je dirais donc plutôt que c’est moi qui ai le rôle d’aide les soirs, weekend et jours fériés.

Ton plus beau souvenir de papa (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

Quand j’ai réussi à faire rentrer les 3 sièges bébé dans la voiture ! Plus sérieusement, il y en a plein, mais aucun n’est vraiment original (naissance des filles, annonce de la grossesse, premiers pas, premier « papa »…)

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions, ce qui te plait dans l’illustration… (bref, maintenant que tu es milliardaire et célébrissime, peux tu nous en parler un peu plus ?) …

Le blog existe depuis Novembre 2010. J’ai commencé à raconter notre vie de parents en BDs à la naissance de notre grande (il y a un peu plus de 3 ans maintenant), mais je ne partageais ça qu’avec la famille et les amis, par mails. Je trouvais ça super que ma fille puisse un jour lire tout ça. Après la naissance des jumelles, en suivant les conseils de mon entourage et surtout grâce à l’initiative des « 9 blogueurs », j’ai créé mon blog. Quand je me suis rendu compte que j’avais des lecteurs, je n’ai plus pu m’arrêter. Parfois j’imagine mes 3 filles, plus grandes, découvrir ces morceaux de vie et je trouve ça vraiment chouette.

Papa sévère, papa poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux « oui oui ma petite chérie »)

Je me fais régulièrement arnaquer par ma grande. Les jumelles sont encore trop petites pour ça, mais je pense qu’elles vont bientôt s’y mettre. Heureusement que maman cube est là pour remettre de l’ordre !

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de papa ?

Sans hésitation, dans mon cas, c’est de devoir donner le repas à 3 enfants en bas âge en même temps !

Champs libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Merci e-Zabel pour l’interview, c’est très gentil à toi de m’accueillir ici. Et si des futurs papas de jumeaux lisent ceci, ne paniquez pas : c’est vrai que c’est flippant au début, mais on s’y fait très vite et l’expérience est vraiment unique !

Son blog !

hiiiiiiiiiiiiiiiii trop fière, Papa Cube il a dessiné pour moi ! Papa Cube, il a dessiné pour moi !

14 commentaires

Les brèves de fin de semaine (95) en poireaux

Oui on voit mes cheveux !

Commençons pour une fois par les petites actualités de ma pomme !

Découvrez donc (et ne riez pas – trop – vous le savez que la cuisine ce n’est pas mon principal, ni mon secondaire, domaine de prédilection !) ma Fââââââbuleuse recette de poireaux sur la page facebook « Je suis conso responsable » (pour de vrai) (et donc je mange des poireaux en hiver)(mais j’ai un faible pour les ananas que je fais donc venir de loin, en avion qui pollue… et ça, c’est la loose)

Et puis, j’ai répondu il y a peu à une Adoraaaaaaaaable invitation à parler de moi (une interview ça s’appelle) de la part de monJoujou.com, site que je vous invite à découvrir d’ailleurs par la même occasion car il propose de la location de jouets (pas bête du tout n’est-ce pas !?)

Sinon sinon sinon, ba écoutez, j’ai la patate (qui va bien avec le poireau d’ailleurs), j’ai aussi la toux, mais je m’en fiche.

La semaine prochaine, le blog aura 3 ans, j’ai donc pu commencer à écrire quelques billets sur les thèmes imposés, nan… , les thèmes que vous m’avez proposés il y a quelques jours. Mais étant donné ma charge de travail au bureau et mon état de fatigue du soir donc, je ne suis pas sûre de tenir la distance… je ferai au mieux, comptez sur moi !

Ces brèves sont brèves parce qu’aujourd’hui, je ne suis que FLEMME.

Cependant, bon week-end !!

20 commentaires

Bonne fête papa blogueur ! (Pacco)

Souvenez-vous, l’an dernier, à la même date, c’était lui qui venait squatter ce blog et ma série de portraits de mamans blogueuses.

Un an après, Till the Cat a un succès de folie (il passe même dans les magazines people c’est pour vous dire) et j’ai mis en pause mes portraits de mamans blogueuses.

Mais mais mais, cette année, c’est un déjà un famous papa qui m’a fait le plaisir d’accepter une petite interview ! Un papa illustrateur. Un papa indigne ? Nan, pas plus que nous sommes des mères indignes…

Un papa talentueux en tout cas, accueillons chaleureusement PACCO ! C’est parti :

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)

Pacco, 43 ans, 1 spécimen femelle de 5ans et demi, sur la cote Basque.

Working papa ou Home papa ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ? (genre pour les paumées qui ne te connaissent pas encore… si si il y en a encore – les pauvres chut…)

En fait je glande chez moi et à part ça… Heu je glande.

Ha sinon je fais des blogs dont on fait des livres… En fait ce sont des BD mais chez mon éditeur appelle ça des livres, je dis comme eux parce que « livre » ça fait classe… Heu on disait quoi ? Ah oui, Maé saison 1 et 2 et la trilogie des petits livres roses d’Ana A se sont les livres tirés des blogs…

Je fais aussi des illustrations pour l’édition ou la presse.

Une maman qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… ?

Beaucoup et passionnément.

Ton plus beau souvenir de papa (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

Le jour de sa naissance, je sais c’est cucul, mais c’est comme ça.

Ton blog puis tes livres : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions, ce qui te plait dans l’illustration… (bref, maintenant que tu es milliardaire et célébrissime, peux tu nous en parler un peu plus ?) …

Pour raconter des histoires et les dessiner, depuis 2007, pour faire ce que j’ai toujours voulu faire, glander et raconter des histoires et les dessiner.

Papa sévère, papa poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux « oui oui mon petit chéri »)

Un mélange des deux, tout dépends pourquoi, les sorties en boite, alcool et cigarettes jusqu’à 5 heures du mat, c’est un « non » ferme, mais quand elle fait le ménage, la vaisselle et les courses elle a le droit à deux gros kilos de M&M’s.

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de papa ?

Les grosses soirées bitures jusqu’à 5 heures du mat.

Champs libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Je me demande si c’est pas le bon moment de jouer à « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette »… Non ?

Allez (re)découvrir son blog VITE !!!

ET Bonne Fête les papas ! (ba ouais quand même !)

http://www.zazazou.com

10 commentaires

Portrait d'une maman « gazelle » (+ concours)

Chantal et Virginie, nos deux gazellesIl était une fois…
une jeune maman : Chantal Fredet
sa copine : Virginie Marquet-Thome
une course : le 20ème Rallye Aicha des Gazelles (du 17 au 27 mars)
une bonne, très bonne cause :  l’association “Le Cancer du Sein, Parlons en !”
un sponsor : Flip Vidéo

et ça donne l’engagement de deux nanas hors du commun dans une course folle et 100% féminine, le tout filmé et diffusé grâce à deux mini-caméscopes qu’elles auront à bord.

En exclusivité, Chantal Fredet s’est prêtée à mon petit portrait de maman, d’habitude blogueuse, mais nous avons déjà fait une exception pour une comédienne, alors je suis ravie qu’elle ait acceptée à son tour ! C’est parti :

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)

chantal FREDET
37 ans
née le 11 mai 1972 à paris
1 petite fille blanca qui a 2 an et demi
nous habitons avec le papa Jean-François tous les 3 à Paris dans le 10eme (centre de Paris)

Working maman ou Home maman ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?

Je travaille en free-lance. Je suis directrice artistique. Je n’ai pas tjs été free lance… mais aujourd’hui c’est un choix de vie….
ça a ses avantages (souplesse et temps) mais aussi ses contreparties (pas de visiblité, difficile de refuser du travail). Je fais de la « communication visuelle »; J’aime bcp ce que je fait même si parfois c’est un peu stressant et prenant. Bref c’est ce mode de vie qu’il faut savoir gérer. J’ai heuresment 1 super nounou et une super famille avec qui je suis en garde partagée…

Un papa qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… un quoi ? (un joker peut–être utilisé si le zhom en question est susceptible ET lecteur de blog !) ?

Papa super et qui aide plus que beaucoup. c’est mon pilier… il m’aide au quotidien beaucoup et en plus j’ai la chance qu’il aime cuisiner, faire les courses, boire du bon vin et recevoir… bon au quotidien lorsqu’il travaille beaucoup ou tard, je gère…

Ton plus beau souvenir de maman (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

J’ai beaucoup de beaux souvenirs de maman comme toutes les mamans… mais je craque lorsque ma fille me dit qu’elle m’aime « comme ça » en écartant ses bras,  et que je suis « son chat »… enfin tous les moments de complicité, et notamment lorsqu’elle me dit qu’on est des « copines »… j’adore

Ton aventure dans le rallye : pourquoi, comment, es tu complètement givrée depuis longtemps, ou cela t’as pris d’un coup comme ça de te lancer ? (euh je plaisante hein, je suis admirative grave !)

Le rallye c’est une aventure pour moi… je suis en effet entrain de me demander si je ne suis pas complètement givrée… le départ est prévu dans 2 jours, la courses dans 1 semaine… je ne suis pas du tout une aventurière, encore moins une routarde et la notion de groupe m’est totalement insupportable… mais j’ai fait une exception… j’ai une histoire un peu particulière qui a déclenché l’envie et 1 deciic… j’ai eu l’année dernière un cancer de sein. Ce dernier a été détecté au mois de décembre 2008, 1 mois plus tard on me retirait 1 tumeur de la taille d’une mandarine et en février je démarrais la chimiothérapie… puis la radiothérapie… je passe tous les détails des effets secondaires (chambre stérile, perte de cheveux, fatigue qui m’a anéantit, nausée), mais un entourage (famille et amis) top qui m’ont toujours et encore soutenue… bref, suite à tout ça j’avais besoin d’un « Projet » dans mes cordes qui me donne la pêche, l’envie de m’entraîner physiquement et mentalement, l’envie de me projeter. J’avais envie de décider des choses et non pas que la maladie décide pour moi. J’avais envie de montrer (à moi même d’abord) et aux autres ensuite que juste 1 an après avoir vécu quelque chose de dur, de douloureux, de violent on peut faire quelque chose d’incroyable, d’un peu dingo. J’avais besoin de me sentir vivre à travers 1 aventure sportive ET humaine, partager qq chose, faire passer 1 message. Bref aujourd’hui je vais très bien (je suis en rémission bien sur), je suis très suivie médicalement, mais tous mes médecins me suivent dons mon aventure… et ça me donne plus que de l’espoir pour l’avenir !

Je partage cette aventure avec Virginie, et je suis hyper heureuse de faire ça avec elle. C’est une sportive à l’esprit sportif qui aime la compétition et le partage et elle me pousse dans le bon sens… nous sommes très complémentaires et je m’en rend compte chaque jour…

Bref, je vis avant tout cette aventure pour « m’amuser » et pour prouver que tout est possible… même si je sais pertinemment que ça ne sera pas facile tous les jours !!

Maman sévère, maman poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux oui oui mon petit chéri)

Plutôt maman poule… mais j’ai mes limites… je ne suis pas très patiente, alors attention quand même !!

je n’aime pas les caprices, mais dès que qq chose m’es demandée gentiment (et ma fille Blanca sait y faire !!) je ne sais pas résister.

Je fais marcher à la carotte et « au fouet »… les 2 marchent, il faut savoir doser et c’est pas tous les jours facile !!

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de maman ? (oui je suis toujours dans mon objectif de mettre à bas le fameux « c’est merveilleux et que du bonheur d’être maman » !)

Le plus difficile dans la vie de maman est de renoncer à un certain nombre de choses. On se cale au rythme de son enfant et on fait forcément des concessions… on fait moins de choses quoi ! ou des choses différemment (voyages, sorties…)

Champs libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

C’est l’occasion de remercier mon mari et ma fille sans lesquels je ne serais pas là aujourd’hui…Ils ont été ma raison de me lever le matin et ma raison de me battre et de vivre… c’est grâce à eux et pour eux que je fais ce rallye aujourd’hui… Je veux qu’ils soient fiers de moi !

Merci à Chantal et … bonne chance pour la course donc !

A cette occasion Flip, le sponsor, si vous avez bien suivi, souhaite également vous faire gagner à toi lectrice, une de leurs caméras de poche Flip : le Ultra Rose (rose pour le cancer du sein).

devant

derrière !

Comment faire pour gagner ce mini-caméscope qui va vous faire craquer les mamans geeks je vous le dis !?

Eh bien vous allez m’écrire, enfin plutôt écrire à nos deux gazelles, un joli message d’encouragement, sous la forme que vous le souhaitez, soit en commentaires, soit sur vos blogs si vous voulez en profiter pour faire connaitre leur grande aventure… vidéos, photos, poèmes, simples textes…

Vous avez jusqu’au 21 mars, minuit. Un jury constitué de moi et de deux copines (en chair et en os) choisira le témoignage le plus sympa/touchant/drôle… bref c’est pas gagné !

28 commentaires

AstridM : Portrait de maman blogueuse

astridm Aujourd’hui, j’accueille une maman blogueuse illustratrice (entre autre et rien que ça) qui en plus est drôlement sympa, je peux vous le dire puisque j’ai déjeuné avec elle vendredi ! Voici Astrid, du blog du même nom : AstridM

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)

Astridm, 31 ans, maman d’une Didounette de 21 mois. Habite dans l’Ouest parisien, a survécu au passage de la Seine…

Working maman ou Home maman ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?

Home working maman en fait ! Illustratrice et rédactrice web, je travaille chez moi. Donc en gros, je commence mes journées vers 10h30 avec un gros mug de café à la main. A midi, je quitte mes beaux chaussons rose Ikéa. Après une bonne douche et un plateau-repas-télé, je somnole devant mon écran d’ordi en attendant que l’heure fatidique sonne : l’heure de récupérer Didounette (moi aussi j’ai une Super Nounou d’ailleurs !). Bon en vrai, il m’arrive de aussi bosser dans la journée, je vous rassure !

Un papa qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… un quoi ? (un joker peut–être utilisé si le zhom en question est susceptible ET lecteur de blog !) ?

Mr M. est une vraie perle, j’en ai conscience. Il sait tout faire !
C’est surtout un papa qui fait éclater de rire sa Didounette avec ses attaques surprises de bisous et qui fait les meilleures lasagnes de tout l’univers entier de mon salon !

Ton plus beau souvenir de maman (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

ok, alors je vais respecter les règles de base. Attention c’est cul-cul, vous êtes prévenus !
Des souvenirs, j’en ai déjà plein, mais jamais je n’oublierai le petit regard de ma puce quand la sage-femme me l’a posée sur ma poitrine…(je sais, je sais… elle ne voyait pas grand chose à cet âge, mais laissez-moi rêver un peu !)

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions, ce qui te plait dans l’écriture… (bref, maintenant que tu es milliardaire grâce à ton blog, peux tu nous en parler un peu plus ?) …

Et bien en fait, mon blog est assez récent. Je l’ai créé en février 2009. L’arrivée de Didounette a un peu tout chamboulé et c’est tant mieux ! j’ai fait une petite pause professionnelle (graphiste à l’époque), j’avais besoin de faire le point et ma fille avait, elle, besoin de moi. Je me suis remise à gribouiller et puis j’ai eu envie de dépeindre ma nouvelle vie de maman avec un ton un peu humoristique. Le blog était le support idéal pour cela. J’ai été surprise de voir que j’avais des lecteurs (autres que mes amis) et que beaucoup d’entre eux se retrouvaient dans mes illus. Mon blog m’a apporté beaucoup de rencontres virtuelles ou non, professionnelles ou non et ça, c’est véritablement magique !
Mais je ne fais pas que dessiner, j’écris aussi pour le blog de Momes.net que l’on m’a proposé d’animer (merci Julie !). J’adore ça, je m’éclate !

Maman sévère, maman poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux oui oui mon petit chéri)

Maman pas trop sévère. Je suis un mélange de la maman poule qui fait de beaux gâteaux immangeables mais apparemment très drôles (scroummmfff !) et qui craque devant le rayon jouets des Grands Magasins (je sais…je suis faible !) et de la mama dis-merci-à-la-dame.

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de maman ? (oui je suis toujours dans mon objectif de mettre à bas le fameux « c’est merveilleux et que du bonheur d’être maman » !)

Sans doute de ne pas pouvoir dire « non » « stop » « j’arrête » « pause » ! C’est fatiguant de devoir être à 80-100 % alors qu’on a envie d’être à 40%. Parce que quand on est maman, on n’a plus trop le droit de penser à son bien-être avant celui de l’enfant et ça, ça… c’est super difficile !
Qu’il serait doux quelque fois de faire sa mollasse sur le canap, et bien non ! il faut donner le bain, changer la couche, préparer le repas… bref, il faut s’oublier. Du moins jusqu’à 20h30…

Champs libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Tout d’abord, Merci à toi, E-Zabel ! Merci pour ton blog, pour ta bonne humeur, pour tes coups de cœur !
Et je tenais à remercier particulièrement ceux sans qui je ne serais pas ici, je veux parler de Jo dit l’index et de Prosper ou Poupouce pour les intimes ! Merci les mecs !

25 commentaires

Papilles & Pupilles, Anne : Portrait de maman blogueuse

Anne de Papilles & Pupilles

Anne de Papilles & Pupilles

Aujourd’hui un portrait d’une maman blogueuse pro de la cuisine (pas moi donc, ça c’est clair) ! Accessoirement, elle aussi, vous l’avez vu avec moi dans le magazine Elle de décembre dernier ! J’accueille aujourd’hui ici la gentille et talentueuse, Anne du blog Papilles & Pupilles

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)

Anne (Papilles from Papilles et Pupilles), âge de raison, 2 enfants à charge de 9 ans et 13 ans, Bordeaux

Working maman ou Home maman ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?

Je blogue à plus que plein de temps, j’écris pour des sites, des dossiers de presse, des marques agro alimentaires …

Un papa qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… un quoi ? (un joker peut–être utilisé si le zhom en question est susceptible ET lecteur de blog !) ?

Un papa qui aide passionnément. Je ne m’en serai jamais sortie sans son soutien total et son aide constante. Nous n’avons pas de famille sur place et s’il ne s’était pas rendu disponible régulièrement pour les enfants, je n’aurais jamais pu continuer mon blog de cette façon. Je suis souvent à Paris pour le boulot, et lui, pendant ce temps, là, il assure !

Ton plus beau souvenir de maman (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

La première fois que l’aînée a pris son frère dans ses bras. Elle, du haut de ses 3 ans et demi, lui donnait le biberon ; tellement attendrissant.

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions, ce qui te plait dans l’écriture… (bref, maintenant que tu es milliardaire grâce à ton blog, peux tu nous en parler un peu plus ?) …

Coincée à la maison pour cause d’impossibilité de cantine (2 enfants, 2 allergiques alimentaires), j’avais en 2005, besoin de vie sociale, de contacts avec LE MONDE EXTÉRIEUR. La cuisine s’est imposée d’elle-même parce qu’il fallait que je me débrouille pour cuisiner sans œufs et sans gluten (oui la loose totale). Aujourd’hui, je n’ai aucune ambition si ce n’est celle de faire plaisir et me faire plaisir. Je vis au jour le jour et je m’amuse.

Maman sévère, maman poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux oui oui mon petit chéri)

Mélange des deux. Sur certains sujets, je suis intraitable. Quand je dis « non », c’est non, quand je dis « à table », je ne le répète pas 300 fois. La politesse aussi : on dit bonjour, au revoir, merci …  Mais nous rions beaucoup à la maison. Je dirai que je suis assez intransigeante sur les bases et très souple pour tout le reste.

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de maman ? (oui je suis toujours dans mon objectif de mettre à bas le fameux « c’est merveilleux et que du bonheur d’être maman » !)

Le plus dur c’est la solitude, le désarroi quand ils ont des soucis de santé.

Champs libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Une banalité : pas facile d’être parent. Pas de formation, pas d’école. Nous essayons juste de faire au mieux en étant le plus juste possible.

21 commentaires

Violette Sois Belle et Parle : Portrait de maman blogueuse

photo-benjamin-boccasAujourd’hui un portrait d’une maman blogueuse un chouilla (sic) plus célèbre que la moyenne, rapport entre autre à son style bien affuté, et à sa pose légendaire dans le Elle de début décembre 2008, où l’on pouvait me trouver aussi accessoirement. Bref, ce n’est pas sans une petite pointe de fierté que j’accueille dans mon humble demeure, Violette du blog Sois Belle et Parle.

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)

Violette, 38 ans, 1 fille de 5 ans presque et demi, Paris, France. Numéro de SS sur simple demande

Working maman ou Home maman ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?

Working maman à multiples casquettes : blogueuse (si, si c’est du working), rédactrice freelance et chargée de la communication online de France 2. Par contre, je ne fais pas de sport (ni entre midi et deux, faut pas pousser.)

Un papa qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… un quoi ? (un joker peut–être utilisé si le zhom en question est susceptible ET lecteur de blog !) ?

J’utilise un joker, je passe le coup de fil à un ami et je saute trois cases. Rue de la Paix me voilà !

Ton plus beau souvenir de maman (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

Mon accouchement. Et aussi la semaine dernière quand ma fille s’est mise à pleurer car elle avait de la peine pour un tout petit bonhomme qui faisait sa rentrée en petite section de Maternelle, et qui serrait très fort son doudou « poisson » contre lui.
C’est la première fois qu’elle montre de la sensibilité envers un de ses pairs. Déjà l’âge de raison ? (ah, on me souffle que non, pas du tout !)

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions, ce qui te plait dans l’écriture… (bref, maintenant que tu es milliardaire grâce à ton blog, peux tu nous en parler un peu plus ?) …

Depuis mars 2007. Pour remplacer une psychanalyse longue et onéreuse au départ. Ensuite, pour l’argent, évidemment.
On y trouve de tout. Et surtout de rien. Des chroniques de la vie quotidienne. Des récits de soirée à Paris (on s’excuse), quelques astuces « beauté », parfois des sacs et des paires de boots, des mots d’enfants, des vidéos débiles, des gros mots, et des mots plus petits quand, rarement, le vernis craque…

Ce qui me plait dans l’écriture ? C’est une des rares choses de la vie qui ne me résiste pas.

Maman sévère, maman poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux oui oui mon petit chéri)

Mélange des deux. Je suis hyper stricte sur les questions de politesse, notamment. Et je suis ultra « bisous » aussi. Je me demande souvent si je suis une bonne mère. On m’a récemment dit que le simple fait de se le demander prouve que « oui ». Je respire, donc.

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de maman ? (oui je suis toujours dans mon objectif de mettre à bas le fameux « c’est merveilleux et que du bonheur d’être maman » !)

Mettre fin à un égocentrisme génétique. Se réveiller tôt le week-end. Faire un puzzle 15 pièces.
Je précise que tout ça est en voie de grande guérison grâce à la balance des âges.

Champs libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Je veux juste ajouter que malgré le joker (voir plus haut) et les réveils matinaux, je ne voudrais pas refaire le chemin à l’envers (tout comme Dave, dans « Du côté de chez Swann »).

19 commentaires

Portrait de maman blogueuse – épisode 32

Valvec : les Yeux en Mirettes

Valvec : les Yeux en Mirettes

Cela faisait bien longtemps ! Mais voila, c’est la rentrée, on reprends ses bonnes habitudes. Donc je suis vraiment très heureuse de vous présenter aujourd’hui, ma COPINE, Valérie du blog « Les yeux en Mirettes« .

Merci de décliner tout d’abord votre identité, pseudo, âge, nombres de gnomes à charge, localisation géographique (ici e-Zabel, police nationale, vos papiers s’il vous plait)

ValVec, 35 ans, parisienne et maman de deux petites paires d’Yeux : Rose, 4 ans et demi et Emile, bientôt 3 ans…

Working maman ou Home maman ou en gros, à part glander à la maison, tu fais quoi comme activités reconnues par la société ?

Après 8 années passées en agence de conseil en relations publiques, Home Maman depuis 5 ans… Autrement dit je ne fais rien de reconnu par la société et je ne m’en porte pas plus mal !

A la naissance de ma fille, ce choix s’est imposé, viscéral… A cela une conjonction de facteurs : un parcours de grossesses accidenté, l’envie de faire une pause professionnelle, et sûrement ma toute petite enfance, mais cela relève de la psychanalyse et je n’en ai plus l’âge, ni les moyens !

Ensuite, mon fils est arrivé assez rapidement et j’ai donc naturellement renouvelé mon CDD de home maman.

A cette heure, pas une seconde, je n’ai regretté ce choix même si je ne suis pas dupe et qu’il faudra payer l’addition et même s’il faut dire (non pour se jeter des fleurs, mais pour que ce ne soit pas un tabou), que c’est un choix extrêmement dur, qui implique de frôler, parfois, l’overdose et la folie !

A toutes celles qui sont tentées par ce choix, je dirais donc foncez, mais inscrivez tout de même votre enfant en halte garderie, ménagez vous quelques demi journées de répit, il en va de votre survie :)

Un papa qui aide un peu, beaucoup, passionnément ou… un quoi ? (un joker peut–être utilisé si le zhom en question est susceptible ET lecteur de blog !) ?

Un papa exceptionnel (tiens, faites moi penser de lui transmettre le lien de cette interview J) : le vrai travail reconnu par la société, c’est lui, l’histoire du soir, c’est lui, les courses, le samedi, c’est lui, tous les travaux de « bricolage » (animaux blessés, poupées décapitées, voitures en panne, etc), c’est lui, le square le week end, c’est souvent lui, les réveils intempestifs, la nuit, c’est lui une fois sur deux…

Tiens mais, je sers à quoi moi finalement ?!

Ton plus beau souvenir de maman (je sais c’est cucul, mais c’est un blog de fille ici tout de même, il faut respecter quelques règles de base)

Comme ça, spontanément, le 1er fou-rire de ma fille, totalement inexpliqué, enfin à mes yeux… Elle avait quelques mois, je ne sais plus exactement, mais ce jour là, j’ai su que j’avais bien fait de rester auprès d’elle, que pour rien au monde je n’aurais voulu rater ces quelques secondes… Même si bien sûr, des fous-rires, il y en a eu pleins d’autres, ensuite.

Ton blog : pourquoi, depuis quand, ce qu’on y trouve, tes ambitions, ce qui te plait dans l’écriture… (bref, maintenant que tu es milliardaire grâce à ton blog, peux tu nous en parler un peu plus ?) …

Les Yeux en Mirettes sont nés au mois de janvier 2009. Je partageais déjà beaucoup d’activités (spectacles, expo, ateliers…) avec mes enfants et mes copines s’en étonnaient souvent en me demandant où j’avais trouvé les informations… De là est né le projet d’un guide, lequel se heurtait à un problème de pérennité de l’information. D’où le blog, plus réactif, plus actualisé. A défaut d’enrichissement matériel ( J), je suis très heureuse lorsqu’une maman (ou un papa) me dit qu’elle y a trouvé une idée de sortie…

Maman sévère, maman poule ou un mélange des deux ? (Tu les fais marcher à la carotte, au fouet ou aux oui oui mon petit chéri)

Je crois que je suis très exigeante, assez dure, mais suis-je vraiment bien placée pour en juger… Toujours est-il que mes enfants ont parfois eu envie de me changer : « t’es plus ma maman ! »

Pour toi, c’est quoi le plus difficile dans la vie de maman ? (oui je suis toujours dans mon objectif de mettre à bas le fameux « c’est merveilleux et que du bonheur d’être maman » !)

Pour moi qui ai beaucoup les enfants à la maison, l’absence de silence… Et puis, maintenant qu’ils grandissent, la gestion des conflits frère/sœur m’épuise.

Champs libre : (vas y exprimes toi, lâches toi, c’est le moment !)

Merci ma COPINE, t’es la meilleure…

Et fuck Marco ! Heu, ça craint ça sur un blog de maman, non ? Et ben voilà, Maman, c’est pas toujours ce qu’on croit et de toute façon les enfants ne savent pas encore lire :)

Edit de la rédaction : Marco, c’est Marc Lavoine que l’on devait rencontrer vendredi soir dernier mais qui a annulé au dernier moment…

38 commentaires

 
Top