Etre maman - 7/78 - e-Zabel, blog maman Paris

e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Etre maman

Nos mercredis matin, en tête à tête

Collège oblige, la 11,5 ans a désormais l’obligation de se lever tôt le mercredi pour 4 heures de cours.

Le P’tit Grand a encore une année tranquille à pouvoir glander en pyjama. Et croyez-moi, il en profite.

Ok… On en profite.

Depuis septembre, chaque mercredi matin j’alterne entre doux moments, rire, complicité, mais aussi agacement et culpabilité.

Il y a des mercredis où je ne l’entends presque pas. Il joue seul, calmement, je le vois passer en pyjama à côté de mon coin bureau. On fait un gros câlin, on petit-déjeune ensemble et chacun vaque à ses activités.

Et il y a des mercredis matin où… à 9h je trouve le jeu d’échecs prêt sur la table basse et j’entends : « c’est à ton tour de jouer ! »

Euh.

Attends là … je reprends un café (et j’ouvre un oeil)

Je ne vous parle pas du matin où j’ai perdu à Labyrinthe. À 8h45. Non, il ne vaut mieux pas.

Et puis il y a tous les mercredis le moment où sonne à la porte cette petite chose pénible qu’on essaye tant bien que mal de refouler. Mais qui s’invite, s’impose. Régulièrement.

Madame Culpabilité.

Je suis là, mais je dois travailler.

Il est là j’aimerai en profiter.

Il le sait, mais ne peut évidemment s’empêcher de me « déranger ».

Alors, je zappe, je passe d’une activité à l’autre. Si je décide de prendre 30 minutes pour une partie d’échecs, je laisse mon téléphone de côté. Enfin j’essaye au début. Ensuite, je le fais parce que je me rends compte que je suis en train de me faire battre.

Et ça, ça ne va pas (encore) être envisageable hein. Oh !

Plus sérieusement, je m’organise. Le mercredi matin, même à mon compte, même débordée de boulot, je tente de profiter de lui, en tête à tête. Parce qu’il grandit tellement vite. J’ai l’exemple de sa grande soeur sous le nez, je SAIS. Ce n’est pas un mythe. Le collège, ça change beaucoup de chose. Je prévois bien en amont, je reste en alerte pour les urgences, je suis présente… mais pour les deux volets de ma vie en même temps. Et, je m’y remets quand il est au sport l’après-midi, puis le soir.

Et pour le moment, ça me va bien. Si je ne tiens pas ce rythme, je chercherai une baby-sitter, mais Madame Culpabilité pour le moment m’en empêche. La vilaine. Ou pas.

En fait, être maman c’est vraiment avoir tout le temps le postérieur entre deux chaises non ?

7 commentaires

C'est l'histoire d'une boule à neige

C’est l’histoire d’une boule à neige et d’une maman (un peu trop) sensible que je vais vous confier aujourd’hui.

Parce que cette histoire me touche. Parce que c’est moi. En intégralité.

Il était une fois une boule à neige. Rapportée d’Oxford par mon P’tit Grand. Payée avec son argent de poche durant son premier séjour linguistique en Angleterre.

Il y tenait terriblement.

Un jour, alors que sa soeur, lui et moi avions dans sa chambre, une discussion un peu animée sur un sujet que j’ai d’ailleurs totalement oublié, ma 11,5 ans fit tomber la boule à neige par terre sans faire exprès.

Un accident bête.

Mais terrible.

Aussitôt mon coeur se fendit en 1000 morceaux, comme la boule à neige.

En un quart de seconde, toutes les émotions ont traversé cette chambre. C’était horrible.

Ma fille pleurait de culpabilité. Elle répétait en boucle : « je suis qu’une imbécile ». Comme un robot.

Le p’tit pleurait de profonde tristesse. Il répétait : « ma boule à neige !! C’est ma préférée, tu le sais, pourquoi tu l’as touché ! ».

Les larmes me montent sincèrement encore aux yeux en écrivant ces lignes. Je sais, c’est totalement stupide, mais moi aussi j’ai pleuré. Pleuré de les voir autant bouleversés l’un et l’autre. Mon empathie pour les deux. Je savais que ma puce n’avait pas fait exprès et qu’elle avait brisé le coeur de son frère. Lui, il est tellement sensible. Tellement attaché à certaines petites « choses » qui ne paraissent rien. Dont cette boule à neige. Ah ça, pour faire le pitre, il est là, mais voilà, il est d’une hyper sensibilité… aussi.

J’ai pleuré, je ne savais pas quoi faire.

J’ai alors assisté à la plus belle scène de ma vie de maman de fratrie.

Ma fille s’est excusée, elle a pris son frère dans ses bras, toujours en pleurant. Lui a stoppé net sa colère, il a pris sur lui avec une force incroyable pour un petit bonhomme de 9 ans. Il a dit, « ce n’est pas grave. Je ne t’en veux pas, tu n’as pas fait exprès ». Toujours en pleurant, ma grande lui a dit qu’elle lui en repayerait une.

J’ai pris tout le monde dans mes bras. Câlin général obligatoire.

Et j’ai ramassé les morceaux de boule à neige et de coeur.

J’aurais pu m’arrêter là.

Mais voilà, j’étais tellement touchée. Par sa tristesse, par sa culpabilité, par leurs efforts surtout.

Les jours suivants, j’ai écumé tout le Net. Ciel et terre. Google. Rien. Impossible de mettre la main sur cette boule à neige.

Alors j’ai fait ce que font les parents à la recherche d’un doudou perdu. J’ai tout tenté. J’ai écrit à mon contact du séjour linguistique en Angleterre.

Elle devait aller à Oxford quelques jours plus tard. J’ai pris une photo. Je lui ai envoyé.

Magie du web, magie du coeur. Elle ne m’a pas trouvé folle. Enfin je pense.

Elle a trouvé la boule à neige.

Elle vient d’arriver.

Je suis la plus heureuse des mamans.

Et la plus pathétique aussi.

AH AH AH

(Merci infiniment Catherine)

boule-a-neige-oxford

30 commentaires

Et toi tu as quoi dans ton téléphone de maman ?

Rassurez-moi un peu aujourd’hui !

Au sujet de votre téléphone… vous aussi …

* dans vos contacts, vous avez 23 fiches « maman de », une dizaine de nom de jeunes babysitter, le numéro de téléphone du pédiatre. Son portable. Le numéro de chez lui ?

* dans l’album photos vous avez :

des grimaces de vos enfants en gros plan ?

des photos de cahiers ou livres oubliés à l’école, des photos de la page de devoirs à faire ?

des vêtements, des livres, des produits… bref, de ce qui vous a tapé dans l’oeil à un moment dans un magasin ou en marchant et que vous avez pris en photos pour « vous y faire penser » ?

des photos des constructions légo et Kapla de vos enfants, sans oublier leurs maaaaaagnifiques dessins qu’il fallait absolument prendre en photo, « hein maman » ?

des photos de vos enfants de dos (ne fonctionne que si vous avez un blog !)

* dans « Notes » : une tripoté de « to do list » jamais finie ?

* dans « Agenda » … (trop) de rendez-vous « médecin pour… », « psy pour… » ou « activités sportives de… » ? Qui vous font penser que vous êtes taxi, secrétaire particulière et accessoirement débordée ?

* dans le dossier « jeux » : minecraft, minion rush, clash of clan, l’appli pour piloter le drône, l’appli qui leur permet de faire des vidéos (skitbot)(je vous en reparle)  et accessoirement une ou deux applis plus ludo-educative ?

* votre profil Spotify est rempli des playlists de vos enfants (merci le contenu d’ailleurs) ?

Hein dites ? vous aussi ?

26 commentaires

Septembre, ce tunnel

« Ah attendez, je passe sous un tunnel, ça risque de couper« . C’est un peu ce que j’aurai pû/dû (cul) vous dire il y a 15 jours… Effectivement, ça a coupé. Incapable de trouver le temps de venir me poser sur mon blog quelques minutes.

Septembre. Je le dis chaque année. Il y a 3 mois infernaux dans une année : décembre, juin et septembre.

Y a pas.

T’as beau être bien préparée, le rythme est intenable. Plutôt satisfaite, les cernes bien foncées ne sont réapparues que vers le 20 du mois. Je trouve que j’ai cartonné sur ce coup.

Tout va bien donc hein. J’ai juste enchaîné comme j’ai pu entre (beaucoup) de boulot, les enfants, les listes de courses un peu plus chargées à cette période, parce qu’il faut finalement un autre cahier puis une 2e paire de baskets, sans oublier ce carton à dessin et ce maillot de bain devenu étrangement trop petit la veille de la piscine. J’ai couru, comme vous toutes hein : pas besoin de m’envoyer des médailles. (Quoi qu’en chocolat je veux bien)

Dans le désordre de ma tête et de mes émotions.

Rentrée au collège J + presque 1 mois : tout va bien. Elle a enfin son pass Imagin’R, sa carte de cantine, son emploi du temps définitif, des amies du quartier pour partir (et revenir) ensemble. Elle va bien. Puis moins bien. Puis très bien. Puis fais la tronche. Puis ris, puis engueule son frère, puis joue avec lui. NORMAL DONC.
Elle a repris le Hip Hop : 1ere activité ever qu’elle continue une deuxième année. J’envisage de demander la requalification de cet événement en miracle. Elle fera aussi de la boxe le samedi matin, elle est ressortie du premier cours vidée. Autant vous dire que je suis ravie, ça va lui permettre de se défouler ! Demain, elle teste un cours d’anglais « ludique » qu’elle pourrait prendre après le déjeuner le mercredi. On reviendra sur tout ça quand je me serai un peu plus posée…

Rentrée au CM2 + presque 1 mois : tout va bien. On a repris la mode des Rubik’s Cube (et ma nullité intergalactique à ce sujet) là où on l’avait laissé en juin. Ce qui n’allège pas les cartables. Désormais boxeur deux fois par semaine, dessinateur débutant en atelier un soir à la place de l’étude, sans oublier joueur de piano – la veille du cours et pendant le cours – hum, il a repris son traintrain à base de « je m’ennuie à l’école » et « je veux jouer ». Je pourrai répondre « passe ton bac d’abord », mais non. Je lui planifie donc presque ces heures de jeux et je profite.

et ma rentrée à moi ?! ça a démarré avec un beau portrait dans Le Parisien, un passage en direct dans la Maison des Maternelles, une mention dans un article du Monde sur les « slashers », ces « gens » qui ont plusieurs activités (ce qui était mon cas il y a encore quelques mois), j’interviendrai bientôt également sur TEVA, ainsi que dans un colloque sur la sécurité routière et les trajets en famille. Chez Com&Kids nous avons aussi une belle actualité en cette rentrée : un grand lancement presse, de nouvelles marques qui nous ont choisis pour les accompagner dans leurs actions de communication. C’est génial, c’est magique, c’est exactement ce que j’aime faire.

Alors, je jongle, en vrai j’adore ça, mais je suis sincèrement crevée. Penser à tout, tout le temps, ma tête n’a pas intérêt à me lâcher, c’est mon GPS, mon agenda, mes post-it. Penser à faire un léger détour entre deux réunions pour passer chez Decathlon prendre les fameuses baskets. Ne pas oublier les chips sur le trajet de retour pour le pique-nique du P’tit le lendemain. Reprendre le boulot après le 1er service du dîner. Gérer les colères des enfants, les écouter, faire réciter une leçon, rappeler qu’il est l’heure de la douche. Que si, il faut ENCORE la prendre aujourd’hui. Confisquer un téléphone, remplir les formulaires, trouver des billets d’avion pour les envoyer chez mes parents aux prochaines vacances… OH SECOURS

Tout va bien.

et chez vous alors ??

29 commentaires

L'art du rangement

Plus d’une semaine après la rentrée, certaines d’entre vous, celles qui SUIVENT, m’ont demandé des nouvelles du P’tit Grand et de son bureau.

On voit qui regarde mon instagram en effet. Pour les nouvelles – que j’excuse donc – il faut vous rappeler que l’an dernier, j’ai investi dans un maaaaagnifique bureau pour le P’tit Grand. Dès que je l’ai reçu, j’ai lâché le boulot pour le monter, seule, de mes petits bras musclés. Tellement contente pour lui. Je voulais qu’il l’ai pour le soir même.

Il était rentré. Il avait trouvé le bureau absolument maaaaagnifique, m’avait chaleureusement remercié.

Il avait fait ses devoirs à sa place habituelle : au milieu du couloir dans l’entrée. Par terre.

Régulièrement j’avais publié des photos de ses « postures » de travail… je crois que j’avais même créé un hashtag spécial #etpourtantilaunbureau. Désespérée de le faire s’asseoir à son bureau, depuis, j’ai lâché l’affaire.

Mardi matin, sous l’impulsion d’un café sans doute un peu trop corsé, j’ai décidé de ranger sa chambre. Arf. Attendez, je cherche l’expression adéquate… (promis elle ne se planque pas dans sa chambre, je vais la trouver)… de désengorger sa chambre ? De faire au mieux pour que notre Fée du Logis hebdomadaire puisse passer l’aspirateur sans risque de se casser une jambe ? Voilà.

Donc. Je vous situe la scène.

La collégienne était encore à la maison.

Elle me regarde pénétrer dans « LA CHAMBRE »… je la sens anxieuse. Je lui confirme mon objectif.

Elle pouffe.

J’atteins le bureau. Si, je le reconnais, il est caché sous… toute cette pile de … rhaaaa…. trucs !

Je reste sans voix devant l’étendue du bordel. Bout de papier, crayons cassés, tube de colle évidé, ok ça, c’est son bricolage. Photos de potes, ah ça c’est facile : je les rassemble et hop je les attache ensemble sur un porte photos. YOUHOU.

La puce passe une tête : « ça va maman ? »

Je lui explique que j’ai réussi à ranger un truc.

Elle se marre.

Je tourne un peu la tête, je découvre une petite boîte de Pringel entre ouverte (pour les reloux lecteurs qui m’interdisent de faire du billet sponso, ceci n’est PAS un placement produit)

A l’intérieur : des restes de chips.

« Eurk »

La puce repasse la tête : « maman ? »

Je lui montre.

« Ahhhh c’est sa boîte de Pringel qu’il a reçu en récompense cet été en colo en Angleterre. »

« re eurk »

« c’était parce qu’il avait bien rangé sa chambre ! »

« WHAT ????????? »

La collégienne est partie en hurlant de rire.

Cela m’a fait la journée.

20 commentaires

Un petit tour à Avallon et au lac de St Agnan ?

Je voulais absolument vous parler de ce petit coin de paradis, découvert un peu par hasard il y a 3 ans. Nous y sommes repassés cet été, en « remontant » sur Paris à la fin de nos vacances en famille. C’est aussi une excellente idée pour un week-end à 2h de Paris.

On dira que ce billet nous fera une petite pause verdure dans cette rentrée. Surtout que le soleil s’est barré ce week-end, le saligaud.

Prêt pour un shoot de chlorophylle ?

lac saint agnan 2

On dort où en famille vers Avallon ?  À la Cimentelle bien sûr ! Situé à 10 minutes de la ville d’Avallon, on y trouve des chambres d’hôtes extrêmement confortables, au calme et notamment deux suites pour les familles (dont une avec 3 chambres et 2 salles de bain). Les petits déjeuners sont totalement dingos (avec les pancakes, les salades de fruits frais, les croissants, les… Oui, tu prends 2 kilos en 2 jours), un jardin immense (un parc quoi), une piscine chauffée, un trampoline, une table de ping-pong, un baby-foot. Les chambres sont remplis de bouquins, de bd, de jeux… Bref, c’est sincèrement une excellente adresse que je vous conseille, surtout si vous avez des enfants un peu grands comme nous.

Fin de e-zabel se prend pour Tripadvisor.

On fait quoi dans la région d’Avallon en famille ? Ici, on reste deux nuits à chaque fois, il s’agit donc de notre dernière étape pour « couper » la route de retour à Paris en fin de vacances quand on revient du « Sud ». Cela fait un bien fou.

Fin août, les propriétaires de la Cimentelle nous ont conseillé le tour du lac de Saint Agnan. Autant vous dire que c’était magnifique, photos à l’appui.

lac saint agnan avallon

 

lac saint agnan randonnee

lac saint agnan

Au programme, 8 km environ pour faire le tour. On a pique-niqué en route, on a marché, on a trempé nos pieds dans le lac, on a beaucoup rigolé, on a aussi failli se perdre (mais non !!! Je suis un GPS humain je vous rassure).

randonnee famille avallon

 

lac saint agnan morvan

 

Et puis, en repartant à nouveau vers Paris tout gris, on s’arrête (cette fois c’est vraiment la dernière étape), quelques heures à Auxerre. Plus précisément, on loue des vélos (à la Maison du Vélo) pour partir en balade au bord de l’Yonne, aménagée en voie verte. C’est absolument magnifique. Je n’ai pas pris de photos (vilaine), car j’étais en train de surveiller le P’tit Grand pour qu’il roule « droit » et qu’il « serre à droite » (bon sang). Comprendre « pour qu’il ne tombe pas dans l’eau ». Je vous donne un petit resto pour la pause déjeuner en milieu de ballade « Chez Emeline« , tout simple mais frais et vraiment bon.

Voilà, c’est la fin du récit des vacances en famille version été 2016.

2 commentaires

Jeudi matin

Tu as mis ton jean préféré et le t-shirt que tu as ramené de ton voyage scolaire de fin de primaire à Rome. Comme pour faire un lien entre les deux établissements.

Tu étais stressée et curieuse à la fois.

Tu nous as fait régler les bretelles de ton sac Eastpack trop neuf qui a pris la place de ton cartable de « petite ».

Tu étais magnifique ma fille.

1m 49 et un caractère bien affirmé. Des questions d’adolescentes déjà plein la tête.

Jeudi matin tu rentrais au collège.

On est parti en métro tous les trois. On est resté 20 minutes à attendre, avec tous les autres nouveaux collégiens et leurs parents, devant les grilles pour pouvoir entrer. Tu sais, avec ses histoires de plan Vigipirate, on ne rigole plus avec les mesures de sécurité.

On a enfin donné ton nom et on m’a donné une étiquette.

On a fait quelques pas plus ou moins décidés.

On nous a à nouveau souhaité la bienvenue et on nous dit « pour la jeune fille c’est en face, pour vous, un petit déjeuner d’accueil vous attend à droite ».

On s’est séparé en quelques secondes.

Tu as poursuivi le chemin seule, courageuse. Tu t’es assise dans la grande salle. J’ai voulu accrocher ton regard. Le tien cherchait celui de ta seule copine venant de ton école primaire.

On est resté à te regarder. Toi, notre bébé (née avant-hier pourtant), désormais au collège.

On a zappé le café.

Et puis elle a coulé. Cette petite larme. Celle qui n’était sortie ni à ton entrée en maternelle, ni à ton entrée au primaire.

Jeudi matin tu es entrée au collège.

Et je suis fière de toi.

34 commentaires

La rentrée au collège J-1

C’est étrange ce mélange d’excitation, présente à chaque rentrée, d’angoissette (nf : petite angoisse), d’envie, poussée par la curiosité et de déprime car on sait qu’il va falloir se remettre dans le rythme : horaires, obligations, fatigue, courses…

Alors ici à quelques heures de la grande rentrée au grand collège (et en CM2, faut pas oublier le P’tit Grand), on regarde le compte à rebours et la liste des tâches :

  • Coiffeur à domicile, oui c’est la classe mais en attendant c’est bien pratique : en 1h tout le monde passe, personne ne râle et on a du bon café
  • Fournitures ok (sauf ce fichu répertoire 7×11 à spirales introuvables et deux ou trois autres bidules, que je compte bien trouver en faisant bosser le petit commerce local, aka la Papeterie du quartier)
  • Certificats médicaux, c’est pour ce matin, croisons pour que le P’tit puisse à nouveau faire du sport
  • Rangement des chambres : mouhahahahaha (pardon). C’est bien simple, même la télécommande du volet du P’tit était sous 2 couches de papier/livres/jouets et je ne voyais plus le parquet ! C’est maintenant nettement mieux.
  • Inscriptions aux activités extra-scolaires : il ne me reste que celle du P’tit si le Docteur lui donne l’accord. Il fera de la boxe ! Il m’a convaincu, l’Homme m’a certifié qu’ils ne tapaient pas la tête à ces âges… et au fond de moi je sais qu’il va adorer…
  • Ouverture de la ligne téléphonique et achat du sacro saint appareil : c’est fait. Je vous fais un billet sur le sujet vendredi.
  • Pass Navigo pour la collégienne… là c’est n’importe quoi. Je m’y suis prise tôt, en juillet, mais évidemment il faut compter 3 semaines de délais et SURTOUT il faut joindre un certificat de scolarité au dossier « papier » (vive le 2.0). Sachant que l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, il faudra qu’on m’explique pourquoi ce document, que je ne peux donc pas avoir avant la rentrée pour pouvoir obtenir un pass que je vais payer mais ne pas avoir JUSTEMENT pour la rentrée. Je suis un tantinet agacée, je dois bien l’avouer. On va démarrer avec des tickets… TROP PRATIQUE.
  • Gestion des crises d’angoisse : euphytose, alimentation équilibrée, respiration abdominale, Huile Essentielle de lavande, yoga, méditation, mise en place de caméras de vidéo surveillance tout au long du trajet, recrutement d’un garde du corps (ceinture noire de karaté 5e dan)…

Elle ? Elle a opté pour d’autres techniques de relaxation : glaces, films le soir depuis notre retour de vacances, jeux vidéos, rendez-vous copines, grasse mat’, zonage en règle.

Et je vous rassure : ELLE VA BIEN.

(J’envisage sérieusement de lui faire couvrir ses livres jeudi soir, elle fera moins la maline)

Pensées sincères de compassion à mes copines mamans blogueuses, qui comme moi, dont les enfants, font leur rentrée au collège cette année : Elisa, SerenaSandra, Nipette, Aurélie, Natacha, et puis au super papa Till The Cat.

Et à vous toutes les mamans. Bonne rentrée demain à tous nos enfants ! Allez hop hop hop au boulot !

15 commentaires

Nos vacances en famille en Auvergne (Puy de Dôme)

Pour nos vacances en famille, on aime bien être peinards. La foule très peu pour nous, les plages bondées, les embouteillages pour les rejoindre, idem.

Si on peut éviter de croiser autant de monde que dans le métro parisien le restant de l’année, ça nous va bien. Cette année, on voulait de la montagne, du vert, la possibilité de faire des sorties un peu sportives facilement, prendre l’air et se défouler ! Et donc, cet été, notre choix s’est porté sur l’Auvergne ! TADIN (bon c’est aussi parce que je m’y suis prise très tard et qu’il n’y avait plus de place dans les Alpes)

Mais, je peux vous dire qu’on a bien fait. Regardez un peu :

volcan auvergne

auvergne vacances famille

auvergne vacances

Tout d’abord un petit séjour dans le Puy-de-Dôme, à Saint Saturnin, au château (à noter qu’il y a deux suites familiales) s’il vous plait. Rien que ça.

chateau saint saturnin

vue du chateau

A faire :

Une rando familiale guidée (avec de chouettes explications sur les volcans)(j’ai appris plein de choses)(heu, les enfants pardon) : « le petit monde des volcans » organisée par l’office de tourisme d’Aydat, où vous trouverez aussi une très sympathique base nautique.

C’est aussi là-bas que l’on a fait notre 1ere « course » d’orientation, rien que nous quatre, c’était extra. Aucun risque de se perdre, les enfants ont bien râlé je vous rassure, mais finalement, ils sont ressortis de là en sachant lire une carte et utiliser une boussole ! On a mis 2 fois plus de temps que prévu hein, et on a loupé 2 balises, mais ce n’est pas grave.

 

course orientation

Ah et on a aussi profité d’une initiation au Tir à l’Arc organisée par l’office de tourisme de Saint Saturnin dans le jardin du château… la grande classe. C’était là aussi vraiment une super expérience ! On a tous adoré !!

tir a arc chateau saturnin

Pensez bien sûr à tous vous équiper de chaussures (de rando), on les prend chez Decathlon pour les enfants. Excellent rapport qualité/temps qu’ils les mettent/prix.

Et puis un bon délire en famille, maintenant que le P’tit est Grand : une partie de Paintball (ici). Bon, je vous avoue que la 11,5 ans a moyennement aimé se faire tirer dessus avec des billes de peinture – ces ados, aucun humour –  mais sinon, on a franchement bien ri et je me suis totalement prise au jeu !!

Côté resto (miam)

Gros coup de coeur pour L’Art Délices à Aubière, un resto « sain » qui change du steak frites ou du burger… tout est frais, cuisiné sur place et … ce n’est pas cher pour la qualité !!

Et une bonne pizzeria à Ceyrat : la Villa Regina

Ensuite, direction le Nord Est du Puy de Dôme, à la limite de l’Allier à Saint Priest

Là, j’ai clairement déniché un super gîte, sur le domaine du château de Maulmont. Celui que nous avions était immense : 3 chambres, une buanderie avec lave-linge et sèche-linge, lit parapluie disponible et il y a une belle table à langer dans une des deux salles de bain. Tout de plein pied, les propriétaires laissent à disposition la lessive, les savons, les huiles, sel, poivre, c’est tout bête, mais ça fait bien plaisir en arrivant de ne pas avoir à tout acheter, juste pour quelques jours. Seul « défaut » pas de piscine. MAIS, il suffit de faire 15 kilomètres pour se rendre au centre aquatique « municipal » de Vichy. Vraiment chouette, avec un toboggan, des jets et un circuit à contre-courant (totalement impossible à faire)(AH AH AH AH). Le jardin est immense, il y a des transats, un hamac… Le paradis, c’est ultra calme. Un vrai bonheur.

vue gite

Et maintenant, une petite page de plénitude…

De là bas, on a fait :

  • du rafting (Vichy Aventure) : notre première fois… heureusement tout seul sur une rivière artificielle. Deux belles heures de rigolade. Je me suis retrouvée une fois à l’eau tout de même, mais je tiens à préciser que la monitrice m’a donné la médaille d’or du groupe. Sachez que je suis la meilleure de cette famille pour manoeuvrer le machin !
  • Accrobranche (Accro Sioule) : bon, que les choses soient bien claires, si je monte encore aux arbres c’est VRAIMENT pour faire plaisir aux enfants. Je n’ai définitivement plus l’âge pour ces @$ù§$. Je me suis fait peur à plusieurs reprises… Mais allez, finalement, c’est assez chouette de se dire qu’on a réussi… En tout cas, le cadre est parfait, l’accueil et les installations vraiment au top, je vous recommande aussi le lieu.
  • Le canoé (Aqua Sioule) : une fois à terre, direction l’eau… froide… on a choisi, en tant que « confirmé », la balade de 10 km un peu plus « sportive », histoire de ne pas pagayer comme des mulets à cause du manque de courant. Résultats : beaucoup de « petits » rapides, très facile mais qui permettent de pimenter un peu le parcours. Cette année le P’tit a râlé tout du long, alors que l’an dernier c’était l’inverse… pas de bol c’est avec moi qu’il était embarqué… Je peux vous dire que j’ai ramé pour deux et que j’ai pris sur moi pour ne pas le balancer par-dessus bord.
  • du karting : 3e été qu’on leur offre la possibilité de faire quelques tours en kart enfants. Cette fois, nous étions sur la piste du circuit Sarron.

karting auvergne

  • du wakerbord/téléski (Natural Wake Park) : alors, j’ai déjà fait du wakeboard et du ski nautique à l’Ile Maurice mais là je n’ai pas tenté (j’ai une tendinite au poignet) … les garçons se sont éclatés, l’Homme me confiant que c’était vraiment bluffant. La pré-ado a moyennement aimé alors qu’elle avait adoré et vraiment réussi le wakeboard en décembre… En tout cas, ici aussi accueil au top, installation géniales, je ne connaissais pas du tout cette possibilité de faire du ski-nautique sans bateau : c’est comme sur un tire-fesse mais sur l’eau.

natural wake park

En vidéo !

Voilà pour nos petits conseils, nos idées et bonnes adresses validées cet été en Auvergne (Puy-de-Dôme). N’hésitez pas à compléter !!

9 commentaires

Et quand les enfants sont absents…

… Devinez ce que font les parents ?

Ok, ils dorment.

Mais après !!!

Ok, ils rangent.

Rha…

À chaque absence des enfants, on tente de profiter, je le dis à chaque fois, vous le savez : certes, ils nous manquent (si, si, un peu tout de même), mais ces séparations sont bénéfiques pour tous : grands parents ravis de les avoir avec eux, les enfants heureux de profiter de la piscine et des chouchoutages de papy et mamie, et nous. Heureux de nous retrouver en amoureux. Ces moments sont des pré-vacances en quelque sorte ! On bosse (beaucoup)(trop) mais le rythme est totalement différent, surtout pour moi qui m’occupe des enfants le soir, j’écoute le silence ou je sors boire un verre avec des copines ! Cet été hélas, c’est un peu plus compliqué, pourtant les enfants seront partis en tout 5 semaines ! Mais entre les amplitudes horaires et le stress de l’Homme, des travaux qui n’en finissent pas, on termine l’année « scolaire » sur les rotules – et ça fait mal. Mais ne nous laissons pas abattre !! Il faut partir en vacances reposés paraît-il !

Alors, les week-ends, à nous la liberté, les grasses-mat’ et la capitale !

Cinéma, resto, goûters glacés : il a bien fallu tester la nouvelle adresse de GROM à Paris !! Sens du dévouement. Mais aussi quelques sorties culturelles. Celle-ci me tente tout particulièrement : la visite guidée de l’Opéra de Paris. J’ai trouvé les billets en promo sur ce site. En vrai, j’hésite à garder cette idée pour fin août afin de le faire avec les enfants. Si c’est le cas, je vous en reparlerai sur mon autre blog « spécial Paris » : Paris des Parents.

 

visite guidee opera

Et vous, vous faites quoi quand comme nous vous avez la « chance » d’envoyer vos enfants en vacances « ailleurs » ?!

Les parisiens, si vous cherchez d’autres idées de sorties un peu originales, n’hésitez pas à consulter Babylone Harmonie, vous pouvez réserver en ligne des activités de loisirs et de bien-être aussi, avec ou sans enfants. Très pratique croyez-moi. Je vous ai mis en lien les résultats de la recherche « activités sans enfant » puisqu’on est dans la thématique avec ce billet !! De mon côté, en solo, j’envisage clairement de me réserver un massage avant la fin de la semaine. J’ai décidé que j’en avais besoin ET que je le méritais.

Et toc.

11 commentaires