Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

Flashback : le jour où…

… j’ai su que j’étais enceinte

Régulièrement, je rappelle aux enfants – généralement après une grosse dispute, hum – que j’ai pas l’air comme ça, en leur hurlant dessus (Blaise bienveillance où te caches-tu), mais je les aime très fort, et ce depuis que j’ai su qu’ils étaient dans mon ventre.

Régulièrement, je dois alors, comme à des tout-petits qu’ils ne sont plus – raconter encore et encore LEUR histoire.

À chaque fois, ils l’écoutent, encore et encore, avec des yeux pétillants. À moins que cela soit ma vue floutée par les larmes qui me jouent des tours ? Non bien sûr…

Il y a presque 13 ans. C’était début mai 2004. On devait aller rendre visite à Belle Maman (joie bonheur)(oh non ça va hein). La veille j’avais été au labo en bas de la maison, j’avais comme un petit doute si vous voyez ce que je veux dire. Un petit doute de 2/3 jours pas plus. Il faisait beau, je me souviens que j’étais heureuse. Comme si je savais déjà. L’Homme conduisait, tel un chevalier servant (bon, j’avais la flemme). Le labo m’avait dit d’appeler le lendemain en fin de matinée pour connaître le résultat. En arrivant sur le parking devant chez sa mère, j’ai donc téléphoné. Je donne mon nom, mon prénom. J’attends quelques secondes et j’entends, le résultat est POSITIF.

J’ai regardé l’Homme, j’ai dit POSITIF. On a hurlé POSITIF !! Et puis, on est allé chez Belle Maman, comme si de rien était. Enfin presque. On n’arrêtait pas de se regarder comme deux gamins qui avaient fait une bêtise, on gloussait « positif » dès que possible. Pas une seule seconde je me suis posée de question sur cette première grossesse. Pas une seule seconde j’ai pensé qu’il fallait peut-être attendre un peu pour être si heureux. La chance était de notre côté, tout s’est bien passé. La première fut la bonne. Elle a maintenant 12 ans d’ailleurs et me dépassera bientôt.

Il y a un peu plus de 10 ans, c’était en novembre. Cette fois, nous avons connu un peu plus d’attente. OULALALA, genre 4 ou 5 mois, je ne sais plus trop. Oui, je suis veinarde, je sais. La puce allait sur ses 2 ans, nous avions envie d’un petit deuxième. Le test pipi ne me paraissait pas limpide au premier abord. C’est vraiment un trait ou pas là au milieu ? Hésitant entre changer l’ampoule des toilettes ou prendre rendez-vous chez mon ophtalmo, j’ai finalement demandé à l’Homme ce qu’il en pensait, sans aucune autre formalité, je suis sortie lui coller mon bâton sous le nez. Le pauvre ne savait même pas que j’étais partie à la recherche d’une nouvelle de ce type. Je lui dis tout de go : « dis, c’est un trait là ou pas »… je le revois interloqué me dire « ba oui… » C’est à ce moment-là qu’il a pu douter de mon état psy, mais comme ensuite, il a compris ce que cela signifiait, il n’en a rien fait. J’ai dû lui dire, ah, mais c’est super alors. Ba oui. Bienvenue au P’tit ! (très très petit là du coup hein)

Pourquoi ce billet ? Parce qu’il y a quelques jours, Agnès du joli blog Quatre Enfants m’a proposé de participer à un petit rendez-vous d’écriture entre blogueuses mamans.

J’ai dit oui tout de suite, j’adore ce type de challenge, avec un sujet et une date de publication imposée. Vous pouvez aller découvrir les autres participants par ici Agnès : Aurélie et Julia.

N’hésitez pas d’ailleurs, si vous voulez que j’aborde un sujet en particulier, vous me dites !?

6 commentaires

ça va ?

savate  !

Je peux vous dire que j’ai pris sur moi et que j’ai mis plusieurs semaines à me préparer psychologiquement au fait que mon bébé (quoi ?) fasse de la boxe (de la Savate plus précisément, aka boxe française).

C’était une demande très forte de sa part et pas récente du tout. Son père faisant du karaté depuis de nombreuses années, c’était évident qu’il ferait un sport « de combat » ou un art martial. Il n’avait pourtant pas tant que ça accroché au judo (pratiqué deux ans, ce qui lui a donné de bonnes bases tout de même), le taekwondo une année, ce fut un échec total… je pense qu’il s’ennuyait.

Et puis, tandis que l’Homme cherchait un club de boxe dans notre arrondissement, j’ai commencé à prier pour qu’il n’en trouve pas me faire à l’idée. Le jour où il m’a annoncé avoir mis le gant sur un centre « génial », le P’tit Grand était persuadé que « maman voudra jamais« . Mais bien sûr que non ! Ah si. Je fais confiance  à l’Homme qui ne souhaite pas NON PLUS que son fils soit blessé hein. J’ai donc dit okkkkkkk mais confirmez-moi bien qu’on ne TOUCHE PAS au visage de mon fils (qui est parfait). Le médecin m’a achevé en donnant LE PRÉCIEUX (le certificat médical)(un miracle vu l’état de ses genoux – lire ici).

C’était donc parti !

Le premier cours était dingue, je l’ai vu sauter, sautiller, bref bouger non stop pendant 1h45. Quasi aucune pause. Ils ont réussi à le fatiguer bon sang !!

Et puis… surprise (?) il y a de nombreuses jeunes filles au cours « ados » mais aussi pas mal au cours « enfants ». Et donc, devinez ?

Oui, la préado a essayé la semaine suivante – et adopté aussi !!

Depuis la rentrée de septembre donc, j’ai deux boxeurs à la maison. Le P’tit Grand en fait même deux fois par semaine. Pour la collégienne, c’est un peu plus compliqué de tout caser, donc une fois uniquement. Mais c’est défoulement garanti. Confiance en soi. Apprentissage des gestes de base d’autodéfense. Autant vous dire que j’adore qu’elle adore.

Pour mes voisines intéressées, je vous donnerai le nom du cours en message privé sans souci si vous voulez. Je survalide. J’envisage même de m’y inscrire avec une copine (coucou) dès que mon poignet ira mieux. Ah je ne vous ai pas raconté pour mon poignet encore… un an que j’ai mal, on a pensé tendinite, l’IRM récente montre un petit kyste.

Revenons au sujet : la boxe française (savate) pour les enfants (et les adolescents), filles et garçons, eh bien je dis oui. Un grand oui. C’est le seul sport qui pour le moment a réussi à me mettre le Ptit KO (et sans jeu de mots). Et croyez-en la maman du petit de 18 mois qui grimpait dans les étagères de sa chambre à peine montées : fallait le faire !!

Niveau équipement : le club prête les gants, j’ai juste à acheter une paire de sous gants et consacrer une paire de baskets « propre » pour l’entraînement en salle.

et chez vous, quels sports pratiquent-ils ? 

11 commentaires

Faire-part de France

Contactée en fin d’année dernière par le fondateur du site Faire-part-de-France.fr qui souhaitait me faire connaître les services de création de faire-part pour les mariages et pour les naissances principalement, j’ai décidé de relancer une vieille habitude ici : les tests lectrices !…

» Lire la suite...

1 commentaire

12 ans

Voilà 12 ans que tu m’as aidé à devenir mère 12 ans que tu as marqué mon corps pour toujours en arrivant comme prévu, douloureusement je ne peux le nier, mais sereinement pour me libérer, pour la délivrer cette petite, mais…

» Lire la suite...

6 commentaires

Bonne année 2017

Salut les p’tits clous ! (j’ai rêvé de Marc Toesca) En ce début d’année, propice aux voeux sincères/hypocrites/polis/d’usage (rayez la mention inutile), mais aussi aux résolutions motivées/intenables/obligatoires, je prends ma souris sans fil, mais parfaitement rechargée suite à une pause fructueuse pour…

» Lire la suite...

17 commentaires

Prendre l'air

Étant donné que les vacances scolaires cette année ont un tantinet tendance à mal tomber, la solution la plus simple pour cette semaine fut vite trouver : direction le Sud. Chez papy et mamie. Comme à chaque fois me direz-vous…

» Lire la suite...

4 commentaires

 
Top