Blog maman à Paris - Etre maman et femme à Paris avec deux enfants

le blog d'e-Zabel, une working maman parisienne, pas parfaite (et tant mieux) !

ça va ?

savate  !

Je peux vous dire que j’ai pris sur moi et que j’ai mis plusieurs semaines à me préparer psychologiquement au fait que mon bébé (quoi ?) fasse de la boxe (de la Savate plus précisément, aka boxe française).

C’était une demande très forte de sa part et pas récente du tout. Son père faisant du karaté depuis de nombreuses années, c’était évident qu’il ferait un sport « de combat » ou un art martial. Il n’avait pourtant pas tant que ça accroché au judo (pratiqué deux ans, ce qui lui a donné de bonnes bases tout de même), le taekwondo une année, ce fut un échec total… je pense qu’il s’ennuyait.

Et puis, tandis que l’Homme cherchait un club de boxe dans notre arrondissement, j’ai commencé à prier pour qu’il n’en trouve pas me faire à l’idée. Le jour où il m’a annoncé avoir mis le gant sur un centre « génial », le P’tit Grand était persuadé que « maman voudra jamais« . Mais bien sûr que non ! Ah si. Je fais confiance  à l’Homme qui ne souhaite pas NON PLUS que son fils soit blessé hein. J’ai donc dit okkkkkkk mais confirmez-moi bien qu’on ne TOUCHE PAS au visage de mon fils (qui est parfait). Le médecin m’a achevé en donnant LE PRÉCIEUX (le certificat médical)(un miracle vu l’état de ses genoux – lire ici).

C’était donc parti !

Le premier cours était dingue, je l’ai vu sauter, sautiller, bref bouger non stop pendant 1h45. Quasi aucune pause. Ils ont réussi à le fatiguer bon sang !!

Et puis… surprise (?) il y a de nombreuses jeunes filles au cours « ados » mais aussi pas mal au cours « enfants ». Et donc, devinez ?

Oui, la préado a essayé la semaine suivante – et adopté aussi !!

Depuis la rentrée de septembre donc, j’ai deux boxeurs à la maison. Le P’tit Grand en fait même deux fois par semaine. Pour la collégienne, c’est un peu plus compliqué de tout caser, donc une fois uniquement. Mais c’est défoulement garanti. Confiance en soi. Apprentissage des gestes de base d’autodéfense. Autant vous dire que j’adore qu’elle adore.

Pour mes voisines intéressées, je vous donnerai le nom du cours en message privé sans souci si vous voulez. Je survalide. J’envisage même de m’y inscrire avec une copine (coucou) dès que mon poignet ira mieux. Ah je ne vous ai pas raconté pour mon poignet encore… un an que j’ai mal, on a pensé tendinite, l’IRM récente montre un petit kyste.

Revenons au sujet : la boxe française (savate) pour les enfants (et les adolescents), filles et garçons, eh bien je dis oui. Un grand oui. C’est le seul sport qui pour le moment a réussi à me mettre le Ptit KO (et sans jeu de mots). Et croyez-en la maman du petit de 18 mois qui grimpait dans les étagères de sa chambre à peine montées : fallait le faire !!

Niveau équipement : le club prête les gants, j’ai juste à acheter une paire de sous gants et consacrer une paire de baskets « propre » pour l’entraînement en salle.

et chez vous, quels sports pratiquent-ils ? 

11 commentaires

La malle coup de coeur de Little Cigogne

Pour celles qui me suivent ici depuis longtemps, vous connaissez mon affection pour la marque Little Cigogne qui se propose bien gentiment depuis 4 ans de nous simplifier le shopping pour les enfants.

C’est avec un grand plaisir que j’ai testé pour vous (dévouement toussa) la petite dernière née de Little Cigogne : la malle coup de coeur.

Service qui me rappelle carrément feu « chic type » (pour les hommes) qui me manque terriblement (pas mon homme hein, il est toujours là, mais le service chic type)

Plus concrètement, en parallèle des box Little Cigogne, vous pouvez désormais commander une malle, ponctuellement ou sur abonnement. Le principe est ultra simple et je trouve sincèrement très pratique/simple / économique (ne barrez pas, il n’y a aucune mention inutile) :

on s’inscrit, on complète le « profil » de son enfant (de 0 à 12 ans) en donnant notamment les indications sur sa taille, mais aussi nos goûts/besoins, on commande une malle, on paye (plutôt, on avance) 10 euros, et on reçoit ensuite 2 à 3 jours plus tard un beau colis !

 

Dedans, 3 looks totalement personnalisés par rapport à nos réponses au profil, choisis par une des stylistes Little Cigogne, joliment ligotés (les looks, pas la styliste hein).

Le plus par rapport à un achat en magasin : on découvre de nouvelles marques de petits créateurs, dans mon cas : Billy Bandit, Julie and the Band (je connaissais déjà, via Little Cigogne d’ailleurs, les fabuleux vêtements de la marque Imps and Elfs)(leurs jeans restent les préférés de mademoiselle préado)

Et puis : on essaye calmement à la maison. On ne court pas les boutiques surchauffées à la recherche du petit look et du petit qui s’échappe de la cabine d’essayage. Et puis j’ai envie de dire SURTOUT, on bénéficie des prix Little Cigogne.

A l’intérieur, on retrouve en effet la facture avec le détail de chaque pièce, à savoir son coût initial et son prix Little Cigogne (jusqu’à 60% moins cher). Un sac et une étiquette prépayée par le retour des pièces qui ne nous plaisent pas.

Vous l’avez compris : on ne paye que ce qu’on garde et on renvoie le reste sous 7 jours. Ce retour peut se faire dans un relais ou même directement dans votre boite aux lettres si celle-ci est « au norme » de la Poste et bénéficie donc du service colissimo boite aux lettres. CE QUI EST TRES PRATIQUE.

Je vous montre ce qu’on a reçu pour le P’tit Grand ?

Nous avons gardé 3 pièces (en mélangeant les looks, oui, on est comme ça nous)

Là, j’ai pris le jean (75,95 euros prix public => 37,98 euros prix Little Cigogne) mais le reste plaisait aussi beaucoup au P’tit.
Le pull était à environ 30 euros et la chemise à 20 euros (prix Little Cigogne)

Gros coup de coeur ici, le P’tit garde le polo (27 euros prix Little Cigogne vs 39 euros prix public) et évidemment : LE SWEAT (Billy Bandit)(prix Little Cigogne 31,50 euros / 45 euros prix public)

Enfin, 3e look. Tout était top. On a beaucoup hésité. Le Tshirt qui indique « this belong the most incredible super heros », lui allait à merveille. Le sweat à capuche tout doux est une tuerie. Le pantalon rouge… il l’adore mais me dit qu’il ne le portera pas à l’école. On a donc pris le jean plus haut.

En résumé : je survalide
1. le concept
2. la malle reçue

Bravo à Mathilde, la styliste qui s’est occupée de notre malle, c’est exactement nos goûts !
Merci @Little Cigogne pour ce look offert.

Je vous parraine ?

6 commentaires

Faire-part de France

Contactée en fin d’année dernière par le fondateur du site Faire-part-de-France.fr qui souhaitait me faire connaître les services de création de faire-part pour les mariages et pour les naissances principalement, j’ai décidé de relancer une vieille habitude ici : les tests lectrices !…

» Lire la suite...

1 commentaire

12 ans

Voilà 12 ans que tu m’as aidé à devenir mère 12 ans que tu as marqué mon corps pour toujours en arrivant comme prévu, douloureusement je ne peux le nier, mais sereinement pour me libérer, pour la délivrer cette petite, mais…

» Lire la suite...

6 commentaires

Bonne année 2017

Salut les p’tits clous ! (j’ai rêvé de Marc Toesca) En ce début d’année, propice aux voeux sincères/hypocrites/polis/d’usage (rayez la mention inutile), mais aussi aux résolutions motivées/intenables/obligatoires, je prends ma souris sans fil, mais parfaitement rechargée suite à une pause fructueuse pour…

» Lire la suite...

17 commentaires

Prendre l'air

Étant donné que les vacances scolaires cette année ont un tantinet tendance à mal tomber, la solution la plus simple pour cette semaine fut vite trouver : direction le Sud. Chez papy et mamie. Comme à chaque fois me direz-vous…

» Lire la suite...

4 commentaires

 
Top